NOUVELLES
13/09/2019 12:19 EDT

Un rapport «accablant» sur la gestion de la Commission scolaire English Montreal

Le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge n'exclut pas la mise sous tutelle.

Jose Luis Pelaez Inc via Getty Images

Le rapport commandé sur la gestion de la Commission Scolaire English Montreal révèle de graves problèmes de gouvernance, notamment du laxisme dans la gestion des cartes de crédit, a indiqué vendredi le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Au cours d’un point de presse à Rivière-du-Loup, le ministre de l’Éducation a dit ne pas exclure la tutelle de la commission scolaire, partielle ou complète. Mais d’autres voies pourraient aussi être suivies, comme l’accompagnement de la commission scolaire ou des mesures correctrices.

Le ministre a décrit le rapport comme «accablant». Il a admis qu’il ne pensait pas que les problèmes de gouvernance «étaient aussi grands que ça», qu’il y avait un tel «niveau de dysfonctionnement» à la Commission Scolaire English Montreal.

Des responsables de cette commission scolaire anglophone ont carrément fait passer leurs intérêts politiques avant les considérations pédagogiques pour les élèves, a déploré le ministre Roberge.

À VOIR AUSSI: Québec rembourse maintenant en partie les lunettes pour les enfants