NOUVELLES
12/12/2019 16:01 EST

Embauche: des médecins dénoncent les questions sur leur vie familiale

Des candidats se feraient régulièrement demander combien d'enfants ils veulent et dans quel domaine leur conjoint travaille.

andrei_r via Getty Images
Unknown female doctor with medical staff at hospital. Closeup of stethoscope.

La Fédération des médecins résidents et une de ses membres s’adressent à la Cour supérieure pour que cesse une pratique qu’elles jugent discriminatoire. Lors d’entrevues d’embauche, des médecins résidents se font demander s’ils ont des enfants, ou s’ils veulent en avoir, par exemple.

La fédération, qui proteste contre cette pratique depuis des années, requiert même des dommages-intérêts punitifs et exemplaires, tant pour elle que pour la Docteure A — une de ses membres qui a dû répondre à de telles questions lors d’une entrevue d’embauche.

Elle demande ainsi 80 000 $ pour la Docteure A et 300 000 $ pour la fédération relativement à ce qu’elle décrit comme de la discrimination systémique. Mais elle s’engage dès maintenant à verser cette somme, si elle l’obtient, à un organisme de défense des droits.

Dans la requête en injonction permanente, qui vient d’être déposée, la Docteure A relate s’être fait demander: «par curiosité, ton conjoint travaille dans quel domaine?» et «il y a des candidats qui nous disent par exemple: je veux six enfants dans cinq ans. J’aimerais t’entendre là-dessus».

Le ministère de la Santé et des Services sociaux est visé, en plus du CISSS des Laurentides (Centre intégré de santé et de services sociaux) parce qu’il n’a pas fait cesser cette pratique, alors qu’elle est dénoncée depuis quelques années déjà.