NOUVELLES
29/01/2020 10:51 EST | Actualisé 29/01/2020 14:34 EST

Coronavirus: Québec pourrait rapatrier des fonctionnaires québécois actuellement en Chine

La décision devrait être prise d'ici quelques jours.

La crise qui secoue la Chine, aux prises avec le coronavirus, amène le gouvernement du Québec à envisager de rapatrier des citoyens québécois présentement en Chine.

Il n’est cependant pas clair si le plan envisagé touche l’ensemble des ressortissants québécois ou seulement le personnel diplomatique à l’emploi du gouvernement.

Il n’y a toujours aucun cas documenté de coronavirus au Québec, a confirmé mercredi la ministre de la Santé, Danielle, McCann, lors d’une mêlée de presse.

Quoi qu’il en soit, l’idée d’un rapatriement fait son chemin, a-t-elle commenté.

“Actuellement, c’est en discussion. C’est pas décidé, mais effectivement nous sommes en évaluation de rapatrier des Québécois”, a indiqué la ministre, sans dire combien de personnes pouvaient être visées.

“Des décisions vont se prendre à court terme”, donc dans les jours qui viennent, a-t-elle promis.

La ministre des Relations internationales, Nadine Girault, a tenu un propos plus nuancé, affirmant que le scénario envisagé ne visait que cinq personnes employées du gouvernement et en poste en Chine, dont certains occupent un bureau à l’ambassade du Canada.

D’où l’importance, a-t-elle fait valoir, d’arrimer l’action du Québec avec celle du gouvernement fédéral.

“On rapatrierait les gens qui sont du gouvernement, les fonctionnaires”, a-t-elle dit.

Selon elle, le rapatriement éventuel de citoyens québécois relèverait du gouvernement fédéral.

“C’est une compétence fédérale”, a insisté la ministre Girault.

Mercredi après-midi, le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé que le Canada allait envoyer un avion en Chine pour rapatrier les ressortissants canadiens qui souhaitent revenir au pays. Cent soixante Canadiens ont demandé des services consulaires.

On semble ignorer au gouvernement du Québec combien de Québécois sont présentement en Chine.

Par mesure préventive, le Québec a fermé ses bureaux en Chine en début de semaine. Les employés travaillent à la maison.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!