Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Québec songe à permettre des rencontres individuelles

«J’ai demandé à mon équipe de regarder la possibilité d’un assouplissement», a déclaré François Legault.

Québec étudie la possibilité d’assouplir les restrictions sanitaires pour permettre des «rencontres individuelles», a affirmé le premier ministre François Legault, jeudi.

Réagissant à un avis formulé récemment par la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) en faveur d’un assouplissement des mesures sanitaires, le premier ministre a répondu que «la bataille est pas gagnée à Montréal».

Il faut donc continuer à éviter les occasions de rassemblements, a-t-il fait valoir, rappelant que mercredi la métropole, située en zone rouge, avait rapporté 261 nouveaux cas d’infections au virus de la COVID-19.

C’est l’une des raisons pour lesquelles qu’il a fermé la porte à la réouverture des restaurants, des gyms, des musées et des salles de spectacle en zone rouge.

«C’est pas une bonne idée d’ouvrir les restos, les gyms et les salles de spectacle parce que ce sont des possibilités de rassemblements et d’infection de plusieurs personnes à la fois», a résumé le premier ministre.

Selon l’avis, obtenu par Radio-Canada, la DRSP, dirigée par la Dre Mylène Drouin, souhaiterait permettre davantage de contacts sociaux, en permettant par exemple que deux ménages puissent se rencontrer. Les rassemblements extérieurs de moins de 10 personnes seraient aussi jugés acceptables.

L’avis obtenu par Radio-Canada prônait aussi la réouverture des musées, des salles de spectacles (avec un maximum de 25 personnes), du Biodôme, du Jardin botanique, des gyms (pour l’entraînement individuel) et des bibliothèques.

Depuis quelques semaines, le nombre de cas est à la baisse à Montréal.

Avec La Presse canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.