NOUVELLES
26/11/2019 14:05 EST | Actualisé 26/11/2019 15:06 EST

Québec dévoile le concept de ses «Maisons des aînés»

La ministre Marguerite Blais a parlé d’un «grand chantier» et d’un «grand redressement» pour les aînés en perte d’autonomie. Voyez les images...

MONTRÉAL — Le gouvernement du Québec a dévoilé mardi matin son concept de «Maison des aînés», un projet phare de la CAQ qui l’avait mis de l’avant en campagne électorale. En dévoilant le projet d’unités de 12 chambres, la ministre des Aînés, Marguerite Blais, a dit faire le pari de trouver le personnel nécessaire pour y travailler, malgré la pénurie actuelle d’effectifs.

Voyez ci-dessus la vidéo présentée par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

En point de presse à Montréal, la ministre, enthousiaste, a parlé d’un «grand chantier» et d’un «grand redressement» pour les aînés en perte d’autonomie.

Tel que déjà annoncé, elle a confirmé la création de 2600 nouvelles places en Maisons des aînés, et la rénovation ou la reconstruction de 2500 places en Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Le concept en images:

Galerie photo Maison des aînés Voyez les images

La maison des aînés accueillera des aînés en perte d’autonomie modérée qui seront accompagnés jusqu’à la perte d’autonomie majeure. Quant à la maison alternative, elle permettra d’accueillir une clientèle adulte — de moins de 65 ans — ayant des besoins spécifiques.

Les nouvelles places seront ouvertes d’ici 2022. Quant à la rénovation et la reconstruction de bâtiments existants, il n’y a pas d’échéancier.

Pour les Maisons des aînés ainsi que pour les Maisons Alternatives, le concept sera le suivant: des groupes de petits bâtiments de 12 chambres chacun, organisés autour d’espaces extérieurs. Les chambres seront toutes climatisées, avec leur propre douche et toilette adaptée, assurant plus d’intimité aux locataires. Ceux-ci seront regroupés en fonction de leurs caractéristiques et leurs intérêts similaires. Des espaces communs sont prévus pour que les résidants puissent accueillir leurs proches.

Ça va aider à briser l’isolement, assure la ministre Blais.

Finis les longs corridors qui ressemblent à des hôpitaux. Les postes d’infirmières seront dissimulés, pour minimiser l’apparence d’un établissement de soins.

Le coût total sera de plus de 2,6 milliards $.

Mme Blais s’est dite persuadée que les travailleurs seront au rendez-vous pour combler les besoins de personnel, car les établissements seront non seulement des milieux de vie intéressants, mais aussi des lieux de travail motivants.