Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Retour des voyageurs: les mesures en vigueur dès le 22 février se précisent

C'est à compter de cette date que les voyageurs de retour au pays devront se soumettre à un séjour obligatoire à l'hôtel.

C’est à compter du 22 février que les voyageurs de retour au Canada devront se soumettre à un séjour obligatoire à l’hôtel de trois jours.

C’est ce qu’a confirmé Justin Trudeau en conférence de presse vendredi matin, alors qu’il avait évoqué cette mesure le 29 janvier dernier.

«Avec la présence des nouveaux variants, des mesures plus strictes s’imposent», a-t-il affirmé.

Lors d’un point de presse subséquent, les ministres Anita Anand, Dominic LeBlanc, Bill Blair et Patty Hajdu ont détaillé les mesures en vigueur dès le 22 février.

Tant les voyageurs qui reviennent en avion que ceux qui passeront par la frontière terrestre doivent présenter un test négatif fait maximum 72 heures avant l’arrivée. Ils devront tous passer un autre test une fois de retour au pays.

Les voyageurs qui ont pris l’avion et donc qui auront atterri dans l’un des quatre aéroports définis par le gouvernement fédéral - Montréal, Toronto, Calgary, et Vancouver - devront attendre le résultat de leur test dans un hôtel autorisé par Ottawa.

Les frais peuvent varier d’un établissement à l’autre, a-t-on averti, et ce sont les voyageurs qui doivent s’occuper de réserver leur séjour avant de prendre l’avion pour revenir au pays.

Ils pourront avoir toute l’information et faire leur réservation en ligne à compter du 18 février.

Les voyageurs dont le test se révélera négatif pourront prendre un autre vol vers leur destination finale et compléteront leur quarantaine à leur domicile. Ceux dont le test serait positif se dirigeront dans un centre désigné par le gouvernement. Peu importe comment ils sont revenus au pays, ils devront tous passer un nouveau test une fois la quarantaine complétée.

Les travailleurs essentiels ne seront pas soumis à ces exigences. Par ailleurs, selon le ministre Bill Blair, 93% des Canadiens qui reviennent au pays via la frontière terrestre sont des travailleurs essentiels.

À VOIR ÉGALEMENT:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.