Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un propriétaire accusé d'avoir enlevé ses locataires puis de les avoir laissés au cimetière

Shawn Douglas a été arrêté après avoir prétendument enlevé deux locataires qu'il ne pouvait pas expulser en raison de restrictions liées à la COVID-19.
Shawn Douglas fait face à des accusations d'enlèvement.
Shawn Douglas fait face à des accusations d'enlèvement.

Un propriétaire d’Albany, dans l’État de New York, fait face à des accusations d’enlèvement. Il aurait ligoté deux de ses locataires, couvert leur tête de taies d’oreiller et les aurait laissés dans un cimetière enneigé.

La police d’Albany a arrêté Shawn Douglas, 48 ​​ans, lundi après-midi et l’a inculpé d’enlèvement au deuxième degré en relation avec cet incident qui aurait eu lieu dimanche matin, selon l’Albany Times-Union.

Selon les documents d’accusation obtenus par le HuffPost, Douglas a immobilisé de force un locataire de 32 ans et une locataire de 21 ans entre 1 h et 6 h du matin.

La police indique qu’il a utilisé des attaches et du ruban adhésif pour les retenir avant de leur couvrir la tête avec des taies d’oreiller et de les forcer à monter dans son véhicule. Douglas les aurait ensuite conduits sous la menace d’une arme à feu dans un cimetière, là où il les aurait laissés dans la neige.

Finalement, une victime a pu se libérer et obtenir de l’aide dans une maison voisine.

Douglas aurait été frustré de ne pas avoir pu expulser les locataires en raison de restrictions liées à la COVID-19, a rapporté le Times-Union. L’État de New York a imposé un moratoire jusqu’au 1er mai sur les expulsions de locataires qui ont connu des difficultés en raison de la pandémie.

Citant des sources policières, le Times-Union a rapporté que deux autres personnes pourraient avoir été impliquées dans l’incident présumé. Aucune autre arrestation n’a été effectuée.

Les documents montrent que Douglas a ensuite été libéré de la prison du comté d’Albany avec une caution de 50 000 $. Douglas avait déjà été accusé de voies de fait et de violation d’une ordonnance restrictive.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.