DIVERTISSEMENT
19/08/2019 21:48 EDT | Actualisé 19/08/2019 21:54 EDT

La rentrée à Z: faire rire, toucher et faire réfléchir

Deux nouvelles émissions vous permettront, notamment, de découvrir une nouvelle facette de Jean-François Mercier et de Maripier Morin...

Z Télé

On peut dire que Z frappe un bon coup en présentant, cet automne, une programmation composée de six nouvelles productions originales, dont deux mettant respectivement en vedette Maripier Morin et Jean-François Mercier comme on ne les a encore jamais vus. Ce qui frappe le plus lors du visionnement des premières images de Mais pourquoi? et Rire sans tabous? Le caractère authentique, ouvert et sans jugement des deux animateurs.  

Au-delà de l’image

Qui aurait cru que ce serait les images de la nouvelle émission animée par Jean-François Mercier qui susciteraient le plus d’émotions? À la barre de Rire sans tabous  (les mercredis à 21h, dès le 4 septembre), l’humoriste reconnu pour son franc-parler (exagéré) se dévoile comme jamais et de magnifique façon. Le temps d’un long week-end passé dans un chalet de Val-Morin en compagnie de gens victimes de divers préjugés, il se fait - de son propre aveu – «volontaire, ouvert et humble».  

«Nous sommes dans l’acceptation et non dans le jugement, dit-il. Les gens qui vivent des choses graves n’ont pas le choix d’avoir de l’humour par rapport à ça; c’est plus une question de survie. Je trouve que d’en rire sans tabous permet à l’humour de prendre la place qu’elle devrait avoir. Car ces gens aiment rire. Ce qu’ils n’aiment pas, c’est être méprisés et qu’on se moque d’eux.» 

S’il affirme que ce Jean-François Mercier humain et sensible le représente bien, il insiste pour dire que ce n’est pas de lui qu’il s’agit ici, mais de ces gens à la résilience et la force inspirantes. Des gens dont le quotidien se fait prétexte pour aborder des sujets difficiles et souvent tabous tels la maladie mentale, la religion, les maladies incurables, ou encore le fait de vivre avec peu ou sans vision. Au terme de ces trois jours de partage, l’humoriste livrera un spectacle d’humour abordant ces thèmes difficiles, teinté par les récentes confidences et conversations.


Son agent lui affirme que ce sera «le show de sa vie» et les premiers extraits de Mais pourquoi? (les mercredis à 21h, dès le 30 octobre) tendent à lui donner raison. Maripier Morin se lance volontairement dans le vide le temps de ce qui forme les six épisodes d’une heure de cette nouvelle émission.

Fitness, religion, jeux vidéo, argent, bébé à tout prix, nudité; l’animatrice s’est donné comme défi de mieux comprendre les réalités qui lui échappent. Ce qu’elle affirme retenir de ce qui semble avoir été une épopée truffée d’émotions fortes et de bouleversements? Une phrase toute simple : «Arrête de juger ton prochain».

Réal Béland (qui prépare une tournée spéciale, question de célébrer ses trente ans de carrière) a imaginé une série qui montrerait le côté humain des humoristes. Cela a donné En rodage (les jeudis à 19h30, dès le 5 septembre), qui suivra un humoriste en tournée de rodage par épisode. Une incursion dans un univers moins connu du grand public, pas toujours glamour, présentant les artistes derrière l’image qu’on se fait d’eux. Manière de travailler, doutes, découvertes de tout petits lieux accueillant les humoristes en rodage, univers et approches différents, bons et moins bons coups : les humoristes ont eu assez confiance en Réal Béland pour se livrer tels qu’ils sont en arrière-scène.   

«On apprend que dans n’importe quel domaine, pour performer, il faut être bien et heureux, explique l’animateur, qui agit aussi à titre de producteur au contenu. Sur scène, quand tu n’es pas heureux, ça paraît. Le public le sent et c’est pour ça qu’on dit que l’humour ne tient que par un fil. Le rodage est quelque chose d’essentiel pour les humoristes qui se retrouvent en duo avec le public.»

Au volant d’une belle cubaine, animé par Gildor Roy et José Gaudet, qui partent à la recherche de la voiture de leurs rêves à Cuba (les lundis à 21h, dès le 14 octobre), Les combattants: la relève, qui plonge dans l’univers des arts martiaux mixtes au Québec (les lundis à 21h, dès le 2 septembre), et La vie après (les mercredis à 19h, dès le 4 septembre) complètent la liste des nouveautés de l’automne.

Ceci n’est pas un talk-show

L’hiver dernier, Ceci n’est pas un talk show (les jeudi à 21h, dès le 5 septembre), animée par Pierre Hébert et son acolyte Antoine Vézina, s’est classéeau deuxième rang du palmarès de Z. L’émission revient donc en grande force et accueillera de nombreux artistes invités, dont Charles Lafortune, Normand Brathwaite, Sarah-Jeanne Labrosse, Patrick Groulx et Gildor Roy.

«Les artistes sont là pour avoir du plaisir, affirme Pierre Hébert. On a accès à eux, ils ne sont pas là pour parler de leur spectacle ou de leurs projets. Ils viennent s’amuser. Antoine est pour beaucoup dans le succès de l’émission; il est drôle, il a un humour complètement différent, mais complémentaire du mien, et je crois que notre chimie fonctionne bien à l’écran. Il y a une belle générosité de nos invités aussi qui se présentent manifestement pour gagner.»

Ses deux coups de cœur de cette nouvelle saison? «Sarah-Jeanne Labrosse, qui est très drôle, ce que les gens ne savent pas vraiment, et Christine Morency, qui est mon ultime coup de cœur de l’année et qui est venue tout arracher. Un beau moment a aussi été lorsque Patrick Groulx a présenté, pour la première fois, une vidéo de lui et de ses enfants jouant de la musique».

La troisième saison de l’émission Comédie sur mesure (les jeudis à 21h30, dès le 5 septembre) semble aussi bien sympathique alors que 13 humoristes se paient gentiment la tête de villageois de 13 villages du Québec. Avec, notamment, Phil Roy, Fabien Cloutier et Stéphane Fallu.

La chaîne sera offerte en débrouillage du 27 août au 22 septembre pour les abonnés de Bell, Cogeco, Telus, Rogers et Shaw Direct.