POLITIQUE
16/05/2019 14:24 EDT

Encore des problèmes de gestion au Fonds vert

Les choses ne s'améliorent pas pour ce fonds qui gère une enveloppe de plus de 1 milliard $...

Toa55 via Getty Images

Cinq ans après avoir sonné l’alarme sur la gestion du Fonds vert, le Commissaire au développement durable se «désole» que les problèmes persistent.

Le commissaire Paul Lanoie a déploré jeudi que le conseil de gestion du Fonds vert et le ministère de l’Environnement se disputent sur leur rôle et responsabilités.

Dans son rapport déposé jeudi matin, M. Lanoie en conclut que le Fonds vert ne peut ainsi jouer pleinement son rôle dans la transition écologique.

«Le Fonds vert pourrait être un outil de développement durable très puissant, a-t-il déclaré en conférence de presse. Pour l’instant, on peut dire qu’il ne joue pas encore ce rôle-là.»  

Le Commissaire a refusé la requête des parlementaires qui lui demandaient de faire une évaluation complète de la révision du fonds et reporte sa prochaine vérification au moins jusqu’en 2021, pour donner aux entités «le temps de régler leurs problèmes», a-t-il dit.

«Il semble y avoir des disputes concernant les rôles et responsabilités des deux intervenants majeurs. Donc, on va leur donner le temps de résoudre ça.»

La mise en oeuvre des recommandations qu’il a formulées en 2014 n’est pas «satisfaisante», a-t-il conclu.

Rappelons que le Fonds vert gère une enveloppe de plus de 1 milliard $. Ces fonds proviennent des revenus générés par la vente de droits d’émission de gaz à effet de serre (GES) dans la Bourse du carbone, des redevances pour l’élimination des matières résiduelles et de la redevance pour l’utilisation de l’eau.

L’enveloppe doit servir à financer des projets de réduction des gaz à effet de serre, mais des sommes ont été investies dans initiatives discutables au cours des années précédentes.