DIVERTISSEMENT
17/09/2019 17:08 EDT | Actualisé 17/09/2019 17:52 EDT

Prix Gémeaux 2019: Pierre Hébert présente ses excuses

«Après avoir parlé avec certains d’entre eux et compris la raison de leur colère, je me rends compte que je n’aurais pas dû utiliser ce terme...»

Radio-Canada

Dimanche soir, durant le gala des prix Gémeaux, Pierre Hébert et Sébastien Dubé (alias Denis Barbu) s’en sont donnés à coeur joie en présentant le prix dans la catégorie Meilleure série de variétés ou des arts de la scène, élégamment rebaptisé «Gémeau de la meilleure série, ou variétés, ou de la scène… en tous cas, de l’ost*e de niaisage, là».

Un numéro au ton baveux à souhait dans lequel le duo n’y est pas allé de main morte pour offrir un bien-cuit aux animateurs nommés.

Mais il semblerait que certains téléspectateurs ont trouvé beaucoup moins drôle le fait que Pierre Hébert emploie à quatre reprises le terme «mongol» pour se moquer de ses confrères et consoeurs du milieu artistique.

L’humoriste a tenu à corriger le tir en présentant ses excuses, ce mardi 17 septembre, par l’entremise de ses réseaux sociaux, après que des parents d’enfants atteints de trisomie 21 l’aient contacté pour faire part de leur mécontentement et de leur déception.

«Ils m’ont expliqué que c’était une insulte récurrente qu’on avait faite à leur enfant atteint de trisomie 21 et que c’était un mot qu’on devrait bannir de notre langage», a expliqué le principal intéressé.

«Je tiens à dire que ce mot n’était pas dans mon texte initialement et que c’est moi qui l’ai ajouté dans le feu de l’action de la présentation. Après avoir parlé avec certains d’entre eux et compris la raison de leur colère, je me rends compte que je n’aurais pas dû utiliser ce terme.»

Pierre Hébert conclut en soulignant que son but n’a jamais été de se moquer des personnes atteintes de trisomie 21, s’excusant de nouveau à ceux et celles que ses propos ont pu blesser.

À voir également: