NOUVELLES
20/03/2020 08:23 EDT

Le prix de l'essence continue de chuter

Les prix oscillent entre 0,84 $ et 0,93 $, même plus bas en certains endroits!

Graham Hughes/PC

MONTRÉAL — L’effondrement du prix du baril de pétrole brut continue de provoquer de fortes baisses des prix de l’essence à la pompe dans l’est du Canada.

L’Arabie saoudite et la Russie ont lancé il y a deux semaines une guerre de prix qui a fait plonger le cours du baril à un creux en 18 ans.

Le site web www.essencemontreal.com, qui collige des informations sur les prix les plus bas et les plus élevés de plusieurs régions du Québec, rapporte vendredi un prix moyen du litre d’essence ordinaire légèrement supérieur à 0,92 $.

En Montérégie, sur l’île de Montréal, à Laval de même que dans les régions de Québec et de Gatineau, les meilleurs prix oscillent entre 0,84 $ et 0,93 $. Des prix encore plus bas ont été observés ailleurs, notamment à Trois-Rivières.

À Ottawa, plusieurs stations d’essence affichent vendredi des prix qui oscillent entre 0,70 $ et 0,72 $.

La Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick a fixé provisoirement le prix maximum du prix du litre d’ordinaire en libre-service à 0,91 $. À l’Île-du-Prince-Édouard, les prix ont dégringolé; ils oscillent entre 0,75 $ et 0,77 $ dans la capitale, Charlottetown.

En Nouvelle-Écosse, le plus récent relevé effectué mercredi indiquait que dans les stations libre-service, le prix maximum était de près de 0,82 $. 

Le cours du pétrole a gagné plus de 24 % jeudi, son plus important gain de tous les temps en une même séance, mais il demeure faible. À la Bourse des matières premières de New York, le baril de brut ne valait vendredi matin que 27,61 $ US, mais il continuait de progresser.

Les prix de l’essence sont aussi affectés par un recul de la demande. Au Canada et dans plusieurs autres pays, des mesures d’isolement pour contenir l’épidémie du nouveau coronavirus ont fait chuter le nombre de véhicules sur les routes et la demande en carburant.

La hausse de 24 % du cours du pétrole brut, jeudi, a fait grimper l’indice de référence de la Bourse de Toronto. L’indice composé S&P/TSX a grimpé de 3,8 %.