NOUVELLES
06/05/2020 15:57 EDT

Primes pour les préposés aux bénéficiaires: pas si simple dans le public

Une première prime de 4% a été versée, mais ce n'est pas si simple pour la deuxième...

Maskot via Getty Images
Full length side view of female nurse pushing senior man on wheelchair at hospital corridor

MONTRÉAL — Les préposés aux bénéficiaires ont finalement touché leur prime COVID-19 de 4 $ l’heure dans les résidences privées pour aînés, mais dans le secteur public, la situation est plus complexe, avec les primes de 4 et 8 pour cent.

Les syndicats de préposés aux bénéficiaires ont indiqué, mercredi, qu’après des retards çà et là, dans certaines résidences privées pour personnes âgées, la situation s’était finalement replacée. La prime de 4 $ l’heure, octroyée temporairement par Québec à cause de la pandémie de coronavirus, a finalement été versée aux préposés.

Au Syndicat québécois des employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, qui représente la majorité des préposés dans le secteur privé, on explique que certaines résidences avaient même avancé la somme pour verser la prime aux préposés, après qu’elle eut été annoncée par Québec, «mais ce n’était pas la majorité».

Il a donc fallu attendre jusqu’à la semaine dernière, dans bien des cas, pour que les préposés aux bénéficiaires dans le privé puissent finalement toucher, pour la première fois, cette prime de 4 $ l’heure.

Il importe de souligner que dans le privé, les préposés aux bénéficiaires gagnent souvent 13 $ à 14 $ l’heure.

Le premier ministre François Legault lui-même avait affirmé que même à 17 $ l’heure, les préposés aux bénéficiaires n’étaient pas suffisamment payés pour le travail qu’ils font.

Dans le public

Dans le secteur public, Québec avait annoncé, le 2 avril, des primes de 8 pour cent pour les travailleurs aux soins intensifs, aux urgences, en soins de longue durée et dans les cliniques de dépistage, et de 4 pour cent pour les autres travailleurs de la santé.

La prime de 4 pour cent a bel et bien été versée à tous, ont confirmé tant le SQEES que la Fédération de la santé et des services sociaux, affiliée à la CSN, qui représente la majorité des préposés dans le public.

Mais la prime supplémentaire de 4 pour cent (pour atteindre 8) ne l’a pas encore été, puisque l’employeur doit déterminer quel travailleur y a droit, dans quelle unité de soins il se trouvait et pendant combien d’heures. Les calculs sont donc plus laborieux, explique-t-on.

Lors de l’annonce, le 2 avril, les ministres Christian Dubé (Trésor) et Danielle McCann (Santé et Services sociaux) avaient estimé que 69 000 travailleurs devraient toucher la prime de 8 pour cent et 200 000 celle de 4 pour cent.

Ces primes devaient être rétroactives au 13 mars.

Dans le secteur public, les préposés aux bénéficiaires gagnent 20,55 $ au premier échelon et jusqu’à 22,35 $ au cinquième et dernier échelon. Les exigences de formation y sont toutefois plus élevées que dans le secteur privé.,