Ce Canadien célèbre son premier Noël et ses constatations sont hilarantes

En grandissant dans une famille musulmane, Mohammad Hussain n'avait jamais vécu les célébrations de Noël. Puis 2020 est arrivé.
Mohammad Hussain refuse toutefois de porter des chandails de Noël.
Mohammad Hussain refuse toutefois de porter des chandails de Noël.

Mohammad Hussain profite pleinement de son premier Noël, lui qui partage sur Twitter ses observations «anthropologiques» détaillées sur l’achat de cadeaux, la décoration des sapins et la planification des repas.

En grandissant dans une famille musulmane, Hussain n’a jamais célébré le temps des Fêtes intensément. Cependant, cette année, il ne rentre pas chez lui, en raison de la pandémie de COVID-19, et reste plutôt avec ses colocataires à Ottawa.

Il a dit qu’ils lui apprenaient comment vivre un «vrai Noël» – un apprentissage qui semble avoir résonné avec beaucoup de gens. Son fil de discussion sur Twitter comptait dimanche après-midi plus de 237 000 mentions «J’aime».

«Je passe un moment très agréable, a tweeté Hussain. J’apprends que j’aime la musique de Noël et l’achat de cadeaux. J’apprends aussi que je n’aime pas la menthe poivrée.»

Hussain a déclaré au HuffPost Canada qu’il était trop occupé à emballer des cadeaux pour donner une entrevue, mais qu’il était «heureux que cette histoire ait résonné avec autant de gens et, espérons-le, en a fait sourire plusieurs en cette année où nous avons cruellement besoin de plus de sourires».

Sa première observation est au sujet du temps et des efforts que les gens consacrent à se préparer à ce qu’il a toujours pensé être la tradition «assez simple» de mettre des cadeaux sous un arbre de Noël. Il a appris que c’était en fait un travail à temps partiel à partir du mois de novembre.

Les observations de Hussain sur les cadeaux sont absolument à point. Remplir son propre bas de Noël? Pourquoi pas.

Afin d’honorer la tradition de Noël des ornements pour le sapin, Hussain en a acheté un qui est vraiment spécial et unique: un bagel «tout garni» rose.

Et c’est ce qui l’a amené à sa prochaine observation. Les décorations que les gens entreposent dans une boîte poussiéreuse dans le sous-sol afin de les ressortir pour les accrocher dans un arbre pendant seulement quelques semaines par année sont scandaleusement trop chères.

Enfin, il semble que son colocataire prépare un très délicieux souper de Noël.

«J’applaudis chaleureusement ceux qui célèbrent Noël depuis longtemps, a déclaré Hussain. C’est beaucoup de travail et c’est très épuisant.»

Hussain, qui est un assistant spécial au sein du cabinet du ministre de l’Innovation Navdeep Bains, a demandé aux gens de célébrer Noël avec lui en faisant un don à des organismes de bienfaisance pour aider les familles à traverser un temps de l’année particulièrement difficile. Il en a suggéré deux dans la région de Toronto, près d’où il a grandi.

Des utilisateurs de Twitter ont dirigé Hussain vers d’autres éléments des célébrations de Noël qui ne font pas consensus afin qu’il les analyse.

D’autres ont affirmé qu’ils étaient d’accord avec ses observations.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

22 idées cadeaux pour la personne qui a tout