POLITIQUE
15/10/2019 19:13 EDT

Pour PolySeSouvient, un vote pour le PCC est un vote pour le lobby des armes

Des familles des victimes de tueries et des survivants ont rencontré la presse, mardi, pour expliquer la lecture qu’ils font des engagements des partis politiques quant au contrôle des armes à feu.

THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld
Heidi Rathjen (photo d'archives)

MONTRÉAL — Des familles des victimes de tueries au Québec estiment que voter pour le Parti conservateur, le 21 octobre, équivaudra à voter pour le lobby des armes.

Si le Parti conservateur gagne lors du scrutin de lundi prochain, le lobby des armes aura gagné, estime Heidi Rathjen, coordonnatrice de PolySeSouvient et diplômée de l’École polytechnique de Montréal.

Des familles des victimes de tueries et des survivants ont rencontré la presse, mardi, pour expliquer la lecture qu’ils font des engagements des partis politiques quant au contrôle des armes à feu.

À leurs yeux, c’est le Parti libéral du Canada qui a les engagements les plus précis et les plus forts en la matière. Bien qu’il n’ait pas mis ces engagements précis en vigueur durant ses quatre années de pouvoir, Mme Rathjen estime que son engagement d’aujourd’hui est sincère. Elle note que sous le gouvernement Trudeau, il y a eu des progrès, mais moins qu’elle l’espérait.

Mme Rathjen souligne que le Bloc, le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert appuieraient aussi un meilleur contrôle des armes en général et interdiraient les armes d’assaut.

Quant au Parti populaire de Maxime Bernier, elle estime qu’il augmenterait l’accès aux armes d’assaut et légiférerait pour protéger les intérêts des propriétaires d’armes.

À VOIR AUSSI: Un dernier débat des chefs: un exercice sans grande prise de bec