NOUVELLES
28/10/2019 12:44 EDT | Actualisé 28/10/2019 17:31 EDT

Postes Canada blâmée pour l'URL de son site web en anglais seulement

Dans un rapport préliminaire remis à la plaignante, Chantal Carey, une citoyenne du Nouveau-Brunswick, le Commissaire aux langues officielles juge que ses droits linguistiques ont été brimés.

La Société canadienne des postes n’a pas respecté pleinement les droits linguistiques des francophones en adoptant une adresse URL en anglais seulement pour son site web, a statué le Commissaire aux langues officielles.

Dans un rapport préliminaire qu’il vient de remettre à la plaignante, Chantal Carey, une citoyenne du Nouveau-Brunswick, le Commissaire aux langues officielles juge que ses droits linguistiques ont été brimés.

Le problème vient du fait que l’adresse en français de la Société canadienne des postes dirige désormais les internautes vers une adresse avec URL en anglais. La Société canadienne des postes n’a pas préservé le caractère en français du nom de domaine dans l’architecture de son site en français.

Le Commissaire aux langues officielles a statué qu’il incombe à la Société canadienne des postes de veiller à ce que le Nom de domaine (NDD) et l’URL de chaque page web soient dans les deux langues officielles du Canada ou dans la même langue que le contenu de la page web.

En entrevue avec La Presse canadienne lundi, Mme Carey s’est dite «très satisfaite» de la décision du Commissaire aux langues officielles. Pour elle, c’est une question de principe et d’égalité pour les francophones et les anglophones du Canada. Et c’est aussi une question de perception du public et d’image de la Société canadienne des postes, a-t-elle fait valoir.