POLITIQUE
04/12/2020 12:36 EST | Actualisé 04/12/2020 13:19 EST

Bientôt une hausse de 40 cents du salaire minimum au Québec?

Le salaire minimum pourrait donc passer à 13,50$/heure en mai...

temmuzcan via Getty Images

Le gouvernement Legault a ouvert son jeu sur le salaire minimum de 2021 et ce ne sera pas le 15 $ l’heure réclamé par les syndicats et Québec solidaire (QS).  

Il pourrait passer de 13,10 $ à environ 13,50 $, selon ce qu’a laissé entendre vendredi le ministre des Finances, Eric Girard.

Il a indiqué en Chambre que des travaux étaient en cours pour établir le salaire minimum de 2021, qui est habituellement fixé le 1er mai de chaque année.

Le ministre des Finances a fait savoir que la hausse du salaire minimum en pourcentage correspondrait à la hausse moyenne des salaires au Québec, soit 3 %. 

Ainsi, une hausse de 3 % au taux horaire de 13,10 $ équivaudrait à 39 cents, pour un total arrondi de 13,50 $.

Pendant que Dollarama, Metro et Couche-Tard célèbrent une année de profits records, les femmes et les hommes qui ont rendu ça possible y gagnent encore 13,10 $ l’heure.Alexandre Leduc, député de QS

M. Girard répondait à une question du député QS d’Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc, qui demande au gouvernement caquiste d’atteindre le jalon symbolique du 15 $ l’heure.

La crise sanitaire a démontré que les travailleurs au salaire minimum font un travail essentiel, a-t-il argué.   

«Pendant que Dollarama, Metro et Couche-Tard célèbrent une année de profits records, les femmes et les hommes qui ont rendu ça possible y gagnent encore 13,10 $ l’heure. Ils doivent encore se tourner vers des banques alimentaires pour nourrir leur famille. C’est honteux. (...) On leur doit des conditions de travail qui reflètent la valeur de leur travail et leur importance pour le Québec. On leur doit un grand rattrapage salarial.»

M. Leduc a rappelé qu’en 2018, le ministre du Travail, Jean Boulet, lui avait dit de patienter car le taux horaire de 15 $ allait être atteint un jour.

«C’était il y a deux ans. Il reste deux ans au mandat de ce gouvernement.»