Comment concilier vague de chaleur et port du masque

Avec un masque sur le visage dans certaines circonstances, la chaleur sera peut-être plus difficile à supporter que d'habitude.
Comment concilier vague de chaleur et port du masque
Comment concilier vague de chaleur et port du masque

MASQUES - L’été vient à peine de commencer que la première vague de chaleur est là. Mais cette fois-ci, la chaleur ne sera pas le seul problème: il faudra parfois la supporter avec un masque sur le visage, obligatoire dans certaines circonstances.

Le port du masque par temps très chaud, voire par canicule, sera une expérience nouvelle. Et pas une mince affaire: dès le mois de mai, des experts japonais s’inquiétaient des difficultés à respirer par forte chaleur en portant un masque.

L’air frais a moins de facilités à atteindre les poumons, les muscles respiratoires sont stressés, par conséquent on est plus essoufflé et le corps accumule la chaleur, note le Japan Times.

Pas de panique, voici quelques conseils pour supporter du mieux possible cet été encore marqué par l’épidémie de Covid-19.

  • Opter pour une couleur claire

“Plus une couleur est sombre plus elle absorbe les rayons du soleil qui se transforment en chaleur”, explique Laurent Misery, dermatologue au CHU de Brest, auprès de Ouest-France. “Avec du noir, l’absorption est la plus importante. Le blanc, en revanche, réfléchit la lumière et n’accumule donc pas la chaleur”, poursuit-il. Ce qui vaut pour un tee-shirt vaut pour un masque.

Pour surmonter la chaleur il va falloir attendre l’automne pour ressortir les jolis masques noirs. “Il faut porter un masque de couleur claire, parce que ceux de couleurs foncés vont devenir plus chauds, plus rapidement”, explique Anne Rimoin, professeure spécialiste des maladies infectieuses à l’université de Californie à Los Angeles, contactée par ABC.

  • Choisir la matière avec soin

Coton ou synthétique, la matière de votre masque aura son importance. Et entre les deux, mieux vaut choisir le premier. “Le coton n’est pas forcément bon pour absorber l’humidité de la peau, mais il est plus respirable que des fibres synthétiques comme le polyester, qui peuvent donner plus chaud et rendre la respiration plus difficile”, souligne Nicole Jochym, étudiante en médecine, auprès du Philadelphia Inquirer.

Autre possibilité, plus compliqués à trouver mais ils existent: les masques en fibres de bambou. Selon le professeur en épidémiologie Gerardo Chowell, interviewé par Buzzfeed, le bambou absorbe l’eau (et donc la sueur) bien plus efficacement que le coton.

  • Avoir des masques de rechange

Pas évident d’avoir plusieurs masques sur soi, pour plusieurs raisons. La première étant que s’il s’agit de masques lavables, il faut prévoir le coup. La deuxième étant qu’il faut être suffisamment précautionneux dans la manière de les transporter pour ne pas risquer une contamination par le virus.

Mais pour Richard Wenzel, professeur spécialiste des maladies infectieuses, c’est l’un des moyens de palier à l’humidité du masque lorsqu’il fait chaud. Il conseille alors à CNN de les transporter dans un emballage en plastique, comme un sac congélation. Selon lui, ils resteraient ainsi propres.

  • Boire de l’eau, se rafraîchir...

Évidemment, parmi ces conseils spécifiques sur le masque, il faut être d’autant plus prudent quant à la chaleur en général.

Ainsi, parmi les experts japonais alertant sur les risques encourus par l’association masque et chaleur, Yasufumi Miyake, qui travaille à l’hôpital universitaire Teikyo de Tokyo, rappelle de se rafraîchir avec de l’air climatisé si cela est possible, de boire régulièrement de l’eau et de prendre des pauses. Et, bien sûr, de ne pas pratiquer d’activité physique intense avec un masque sur le visage.