NOUVELLES
24/11/2019 17:45 EST

Plusieurs personnalités ont réagi au décès de Claude Béland

La mort de l'ancien président du Mouvement des caisses Desjardins en a touché plusieurs.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Claude Béland (photo d'archives, 2000)

Voici quelques réactions à la suite du décès de l’ancien président du Mouvement des caisses Desjardins et du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), Claude Béland:

«Claude Béland était un grand homme et un grand bâtisseur du Québec. Nos pensées sont avec sa famille et ses proches.»

— Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau (Twitter).

―-

«J’apprends avec tristesse le décès de M. Claude Béland, ex-président du Mouvement Desjardins. Il fut très impliqué socialement pour faire avancer le Québec. J’offre mes sincères condoléances à toute sa famille et ses proches.»

— Le premier ministre du Québec, François Legault (Twitter)

―-

«Nous apprenons le décès de Claude Béland, ancien président du Mouvement des caisses Desjardins. Toutes nos condoléances à sa famille et ses proches.»

— Pierre Arcand, chef intérimaire du Parti libéral du Québec (Twitter)

―-

«Claude Béland n’est plus. Grand bâtisseur du mouvement coopératif québécois, figure importante de notre économie moderne. Un humaniste épris de justice sociale et de démocratie avec de grandes ambitions pour notre nation. Que son souvenir nous inspire à nous dépasser.»

— Pascal Bérubé, chef intérimaire du Parti québécois (Twitter)

―- 

«Un grand homme public s’est éteint. Un pilier du mouvement coopératif et un grand défenseur de la réforme démocratique du mode de scrutin. M. Béland, le Québec se souviendra de vous comme un homme qui savait mettre l’économie et la finance au service de l’intérêt public.»

— Gabriel Nadeau-Dubois, coporte-parole de Québec solidaire (Twitter)

―-

«Le Québec perd un grand homme, qui fut un ardent promoteur des valeurs coopératives. Il a certes été, à l’occasion, critique à l’égard de Desjardins, mais cela témoignait en même temps de son attachement profond envers cette institution coopérative, dont il a assumé la présidence à un moment charnière de son histoire. Nous lui devons beaucoup et, au nom de tous les membres du conseil d’administration, des administrateurs élus des caisses ainsi que de tout le personnel, je prie son épouse Lise, ses enfants et nombreux petits-enfants d’accepter nos plus sincères condoléances.»

— Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins (communiqué)

―-

«C’est quelqu’un qui avait à coeur le développement d’une économie plurielle. Oui, il y a de la place pour l’État; oui, il y a de la place pour le capital action, mais il fallait faire en sorte que les coopératives aient une place plus importante dans l’économie du Québec.»

— Léopold Beaulieu, président et fondateur de Fondaction, le fonds des travailleurs de la CSN (entrevue)

―-

«Claude Béland aura été, tout au long de sa vie, un grand défenseur de l’économie au service des gens, et je tiens à saluer son implication sociale et son immense contribution au mouvement coopératif québécois. Mes condoléances à sa famille et à ses proches.»

— Valérie Plante, mairesse de Montréal (Twitter)

―-

«Il a fait beaucoup pour Desjardins et pour la société québécoise. Il était un grand homme qui affichait ses convictions politiques. Il a fait du bon travail à la commission Bélanger-Campeau. C’était quelqu’un qui a toujours été droit, quelqu’un de très ouvert aux autres également. C’est un grand personnage de l’histoire du Québec.»

— Gilles Duceppe, ancien chef du Bloq québécois (entrevue)

―-

«Claude Béland, ex-patron de Desjardins, est mort. Un homme engagé jusqu’à la fin, vif d’esprit, curieux, un grand Québécois. Condoléances à ses proche.»

— Éric Bédard, historien (Twitter)

―-

«Claude Béland, un bâtisseur du mouvement @DesjardinsCoop et un des grands du milieu coopératif, nous a quitté. Nos pensées sont avec ses proches et tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.»

— La Coop fédérée (Twitter)

―-

«Deux choses s’imposent quand je pense à Claude Béland: la force de ses convictions face aux vents contraires, et la simple bonté. J’espère voir des funérailles nationales pour un géant comme lui.»

— Jean-Martin Aussant, ancien chef d’Option nationale

À VOIR AUSSI: Fuite chez Desjardins: 4,2 millions de membres touchés