POLITIQUE
05/10/2020 15:13 EDT

«Répondez présent»: Québec demande du renfort dans les écoles

Le gouvernement va de l'avant avec la suggestion de Véronique Hivon de créer une plateforme de type «Je contribue» pour l'éducation.

kzenon via Getty Images
Iriez-vous donner un coup de main pour désinfecter l'école de votre enfant?

Le gouvernement du Québec lance une vaste campagne de recrutement pour embaucher du personnel de soutien dans les écoles. On espère ainsi faciliter l’application des mesures sanitaires mises en place afin de limiter la propagation de la COVID-19, qui seront d’ailleurs resserrées cette semaine.

Par l’entremise de la plateforme «Répondez présent», inspirée par son site Je contribue, la province souhaite recruter des surveillants d’élèves, des concierges, ainsi que des éducateurs en service de garde en milieu scolaire. 

«Considérant le contexte actuel, les établissements scolaires ont besoin de personnel de soutien pour assurer un environnement sécuritaire dans le respect des mesures sanitaires», peut-on lire sur le site lancé lundi. «Répondez présent!»

Ces embauches seront possibles grâce à un investissement de 85 millions de dollars en éducation annoncé la semaine dernière, a précisé le ministère de l’Éducation par voie de communiqué.

Une proposition du PQ

La proposition de créer un équivalent de «Je contribue» pour le réseau de l’éducation avait été avancée il y a deux semaines par la porte-parole du Parti québécois en éducation, Véronique Hivon.

«La crise est déjà là et l’épuisement se fait déjà sentir», affirmait alors la députée péquiste en entrevue avec le HuffPost Québec. «Si on veut se rendre à la fin de l’année en un seul morceau, il va falloir commencer à voir venir.»

Alors que la deuxième vague commençait à peine à se profiler à l’horizon, Mme Hivon déplorait que les enseignants consacraient beaucoup de leur temps à «gérer la COVID au quotidien», en devant notamment s’acquitter des nouvelles tâches de désinfection et de surveillance.

«Avec le coeur qu’ont les Québécois, j’ai du mal à penser qu’il n’y aurait pas des dizaines et des dizaines de personnes qui lèveraient la main», affirmait-elle.

On verra au cours des prochains jours si sa prédiction s’avère exacte.

À VOIR: Le masque devient obligatoire en classe au secondaire

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!