NOUVELLES
26/07/2019 16:17 EDT | Actualisé 26/07/2019 16:51 EDT

Pierre Karl Péladeau poursuit «La Presse» et Hugo Dumas pour 500 000 $

C'est un article sur «Star Académie» et Julie Snyder qui a fait déborder le vase.

Adrian Wyld/PC

La Presse et le chroniqueur Hugo Dumas se retrouvent au coeur d’une poursuite intentée par le pdg de Québecor, Pierre Karl Péladeau.

Plus précisément, c’est une chronique du journaliste, publiée le 27 juin dernier et intitulée «Qui obtiendra la garde de Star Académie» qui est visée. Selon la poursuite, cet article contient «des affirmations et des insinuations fausses et dénote un manque d’objectivité flagrant».

Selon M. Péladeau, il s’agit ainsi du «point culminant d’une campagne de salissage s’étirant sur plusieurs années orchestrée par le Défendeur Dumas afin de dénigrer le Demandeur et pour faire croire au public que le Demandeur tente de nuire à la mère de deux de ses enfants, Madame Julie Snyder [...], ce qui est sans fondement.»

M. Péladeau réclame donc 250 000 $ à titre de dommages moraux et 250 000 $ à titre de dommages punitifs.

Ce dernier a publié les détails de la poursuite sur Facebook, en plus d’y présenter son point de vue sur l’affaire. 

«Je m’en doute bien, prévient-il, d’aucuns m’accuseront de vouloir restreindre la liberté d’expression ou d’attaquer la capacité de chroniqueurs et de journalistes à faire correctement leur travail. Je ne serais pas surpris de voir les grands défenseurs de la bien-pensance, à l’image des trolls qui me suivent, se déchaîner ou dépasser les limites du rationnel.»

De son côté, Groupe TVA a intenté une poursuite de 85 000 $ contre La Presse, concernant le même article, dénonçant le fait que le chroniqueur ait présenté le départ de Julie Snyder comme un congédiement alors qu’il s’agissait plutôt de la fin d’un contrat, indique TVA.

À la demande de TVA, La Presse avait émis un rectificatif le 6 juillet, rectificatif qui n’était pas suffisant de l’avis du Groupe TVA.