ASSOCIATED PRESS
NOUVELLES
13/01/2021 14:26 EST | Actualisé 13/01/2021 14:58 EST

D'incroyables photos montrent les troupes de la garde nationale qui dorment au Capitole

Jusqu'à 15 000 militaires doivent converger vers Washington, où des menaces en prévision de l'investiture de Joe Biden font craindre le pire.

Il y a maintenant une semaine, une foule pro-Trump prenait d’assaut le Capitole américain. La sécurité est maintenant bien différente de ce qu’elle était en cette sombre journée.

Aujourd’hui, de surprenantes photos du Capitole montrent des centaines de membres de la garde nationale dormant dans les couloirs, dans un contexte où des informations font état de violences attendues avant l’investiture du président élu Joe Biden le 20 janvier.

Alors que le Congrès débattait et votait sur un article de destitution contre le président Donald Trump, les troupes de la garde nationale campaient parmi les œuvres d’art de la rotonde du Capitole, ainsi que dans le centre d’accueil du Capitole.

Beaucoup ont passé la nuit blottis ensemble à dormir sur les sols en marbre de l’immeuble.

Un garde a poliment refusé la suggestion d’un lit de camp, disant au HuffPost qu’il craignait que cela «détruise les sols de l’un des bâtiments les plus cool du monde».

D’autres ont été aussi étonnés de se retrouver en service à l’intérieur du Capitole en même temps que les membres du personnel et les législateurs qui y travaillent toujours.

«Si je rentrais dans mon lieu de travail demain et que je voyais cela, je serais moi-même abasourdi», a déclaré un garde au HuffPost.

Un troisième a déclaré que la scène «irait dans les livres d’histoire».

«Nous n’avons pas vu cela depuis plus de 160 ans, depuis la guerre civile», a-t-il ajouté, notant la dernière fois que les troupes militaires ont été cantonnées au Capitole, sous le président Abraham Lincoln.

Voyez les photos ci-dessous.

Kent Nishimura via Getty Images
SAUL LOEB via Getty Images
Kent Nishimura via Getty Images
Kent Nishimura via Getty Images
Kent Nishimura via Getty Images
Kent Nishimura via Getty Images
ASSOCIATED PRESS
ASSOCIATED PRESS

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.