Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Je ne voulais plus être en vie», confie Meghan Markle

Par moments, Oprah Winfrey a paru ébranlée par les confidences de Meghan Markle.

L’interview accordée par Meghan Markle et Harry à Oprah Winfrey, diffusée dimanche 7 mars sur CBS, fait couler beaucoup d’encre. L’une des confidences chocs a certainement été cette phrase qui a révélé sa détresse au point de ne plus vouloir être en vie.

Dans un premier temps de cet entretien, Meghan Markle seule face à Oprah Winfrey s’est confiée sur la détresse profonde qu’elle n’osait avouer à son mari, Harry. «J’avais honte de devoir l’avouer à Harry. Je savais que si je n’en parlais pas, je passerais à l’action. Je ne voulais juste plus être en vie.»

C’est alors qu’elle s’en est remise aux officiels de Buckingham Palace demandant de l’aide. Une aide qui a lui été refusée par les ressources humaines du palais, laissant supposer que cela nuirait à l’image de la famille royale.

En toile de fond et omniprésent, le racisme dénoncé dont a souffert Meghan Markle. La famille royale s’inquiétant de la couleur que pourrait avoir leur enfant. Concernant cette déclaration (explosive), le couple n’a pas souhaité révéler qui avait exprimé ces craintes. Il a également été question de la privation de liberté. Permis de conduire, passeport, Meghan Markle détaille tout ce qu’on lui a retiré, la privant de toute liberté de mouvement.

Oprah Winfrey qui a semblé très touchée par les révélations sur les pensées suicidaires et choquée par la question de la couleur de la peau.

Plus tard, Harry a rejoint Meghan Markle face à la caméra. Il a alors confié qu’il n’avait aucune idée de ce que qu’il devait faire face à la détresse de Meghan Markle. «J’étais terrifié, je n’étais pas préparé, j’étais aussi dans une mauvaise passe. Je voulais être là pour elle… »

Sur la question financière, Harry y est allé sans détours affirmant qu’ils vivaient grâce à l’argent que lui a laissé sa mère Diana, comme si elle avait pressenti ce qui allait leur arriver.

Les deux parents du petit Archie, qui attendent une petite fille pour l’été, ont démontré leur amour et leur désir de venir en aide à ceux qui souffrent de problèmes de santé mentale.

Archewell

Les époux ont créé leur fondation, Archewell, une oeuvre de charité, de services de bénévolat, d’un site web et de «matériel éducatif» destiné à soutenir. Un vaste projet et ce n’est pas tout, le couple s’est notamment engagé à produire des programmes pour Netflix, moyennant 100 millions de dollars selon plusieurs médias américains, ainsi que des podcasts pour Spotify.

Selon le Wall Street Journal, l’entretien accordé à Oprah Winfrey aurait été négocié entre 7 et 9 millions de dollars à CBS.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.