Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pénélope McQuade s'ouvre sur sa dépression dans un message percutant

«La dépression c’est surtout toujours espérer que ça ne paraisse pas. Et toujours espérer qu’un jour il y aura un remède. Un vrai. Et puis se dire que le remède c’est peut-être en parler.»
Pénélope McQuade
Pénélope McQuade

Pénélope McQuade a choisi de briser le silence sur un mal qui l’affecte depuis longtemps, en ce début d’année. Dans une longue publication sur Facebook, l’animatrice décrit ce qu’est et n’est pas la dépression, et souhaite surtout passer par-dessus le tabou et la honte souvent associés aux problèmes de santé mentale.

Pénélope McQuade déconstruit de nombreux clichés à propos de la dépression («ce n’est pas se sentir down parce qu’il pleut», «ce n’est pas ne pas avoir envie d’aller travailler le lundi matin») et partage de nombreuses réalités dans lesquelles un grand nombre d’internautes semble se reconnaître.

«C’est se demander 50-75-100 jours par année comment planter son regard dans celui de ses collègues, comment mettre du sourire dans sa voix et de la lumière dans son oeil devant des invité.e.s sans se sentir comme la plus grande imposture», écrit notamment celle qui est depuis l’automne à la barre de l’émission Pénélope, tous les matins de semaine à Ici Radio-Canada Première.

Elle aborde aussi les difficultés à faire perdurer une relation amoureuse, quelques mois après sa rupture avec l’animateur Philippe Fehmiu.

«C’est avoir confiance, chaque fois, que celui-là remplira ses promesses du départ de comprendre et accompagner avec force et bienveillance. Avec amour inconditionnel. Avec abnégation. Et se rappeler à chaque fois que cet amour-là n’existe pas. Y a que les mamans pour ça.»

«La dépression c’est surtout toujours espérer que ça ne paraisse pas. Et toujours espérer qu’un jour il y aura un remède. Un vrai. Et puis se dire que le remède c’est peut-être en parler. C’est peut-être commencer par arrêter d’avoir honte», conclut-elle.

Pénélope McQuade avait déjà parlé de ses problèmes de santé mentale à l’occasion de l’émission La vraie nature, diffusée à TVA, en avril dernier. Elle disait aller bien depuis quelques années, mais précisait avoir toujours peur d’une rechute.

La publication, faite jeudi midi, a attiré une foule de commentaires d’encouragements.

«Absolument d’accord et merci de cette ouverture. Merci de ces mots. Enfin ❤️ AMOUR xxxxxxxxxxxx» a écrit une internaute.

«Tu as trouvé les mots. C’est tellement ça. Juste l’exprimer fait un immense bien. Lumière, énergie et beaucoup d’amour pour la suite. 🕊» a souligné une autre.

En espérant que 2020 soit lumineuse pour la talentueuse animatrice.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.