POLITIQUE
25/06/2020 16:46 EDT

PCU: les conservateurs proposent la même chose que le Bloc... deux mois plus tard

Andrew Scheer a présenté jeudi son idée de «Prime de retour au travail».

Sean Kilpatrick/PC

Le Parti conservateur du Canada propose maintenant de moduler la Prestation canadienne d’urgence — deux mois après que le Bloc québécois eut fait cette proposition.

De retour dans sa circonscription de Regina, en Saskatchewan, Andrew Scheer a présenté jeudi sa «Prime de retour au travail» qui vise à rendre la PCU «plus souple et plus généreuse afin d’aider les travailleurs à retourner sur le marché du travail».

Ainsi, selon ce plan, les travailleurs qui bénéficieraient de la PCU ne perdraient que 0,50 $ de leur prestation pour chaque dollar gagné au-delà de 1000 $ par mois. À l’heure actuelle, les prestataires perdent la PCU s’ils gagnent 1001 $ par mois.

Par exemple, un travailleur qui gagnerait 2000 $ lors d’un mois donné pourrait recevoir une PCU de 1500 $ pour un total de 3500 $ gagné.

Tableau à l’appui, les conservateurs estiment que cette approche aidera autant les employés que les employeurs. 

Ça va inciter les entreprises à continuer d’ouvrir et à offrir des quarts de travail, enlever des barrières aux travailleurs qui sont dans cette situation précaire et accélérer la reprise économique.Andrew Scheer, chef du PCC

Or, c’est précisément ce que revendique le Bloc québécois depuis environ deux mois. Les bloquistes demandent à ce que la PCU et la PCUE — pour étudiants — soient proportionnelles en fonction du nombre d’heures travaillées. Le calcul reste le même — une perte de 0,50 $ pour chaque dollar gagné au-delà de 1000 $ par mois.

Le Bloc disait même avoir obtenu un engagement formel du gouvernement Trudeau en ce sens le 29 avril dernier, en échange de son appui pour l’adoption de la prestation canadienne d’urgence pour étudiants à la Chambre des communes.

Les libéraux avaient finalement décidé de ne pas aller de l’avant avec une modulation des sommes gagnées pour inciter au travail, mais plutôt de mettre en lien les prestataires de la PCU et PCUE avec des banques d’emplois — à la demande des conservateurs.

M. Scheer n’a pas voulu expliquer en quoi sa proposition de jeudi était différente de celle des bloquistes deux mois auparavant.