POLITIQUE
18/01/2020 12:20 EST

Paul St-Pierre Plamondon se lance dans la course à la direction au PQ

Le candidat ajoute qu’il lancera officiellement sa campagne le 28 janvier au Lion d’Or de Montréal.

THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
Paul St-Pierre Plamondon (photo d'archives)

L’avocat Paul St-Pierre Plamondon a annoncé samedi qu’il se lançait dans la course à la succession à Jean-François Lisée au Parti québécois (PQ).

M. St-Pierre Plamondon en a fait l’annonce sur sa page Facebook.

«Je suis très content de vous annoncer que ma réflexion est terminée et que je serai candidat à la direction du Parti québécois», a-t-il écrit.

Le candidat ajoute qu’il lancera officiellement sa campagne le 28 janvier au Lion d’Or de Montréal.

Dans sa brève déclaration, il dit avoir «l’ultime conviction que nous pouvons à nouveau tous nous rassembler autour de notre objectif de faire du Québec un état indépendant». Il fait valoir que son but sera de rassembler les mouvances sociales-démocrates et nationalistes du parti. «Nous devons, à nouveau, additionner ces deux forces vives de notre mouvement pour atteindre notre objectif», écrit-il.

Selon lui, le prochain chef du PQ «doit avoir la volonté d’incarner pleinement cet esprit de réformes et de changement».

M. St-Pierre Plamondon n’en est pas à sa première tentative pour tenter de devenir chef du PQ. Lors de la course précédente qui a mené à l’élection de M. Lisée, il avait été éliminé dès le premier tour après avoir obtenu 3772 votes ou 6,84 % des voix exprimées.

Toutefois, sa campagne avait été fort remarquée. M. Lisée l’a même nommé conseiller spécial. À ce titre, Paul St-Pierre Plamondon avait rédigé un rapport intitulé «Oser repenser le PQ» en vue de relancer la formation, particulièrement auprès des personnes de moins de 40 ans, des entrepreneurs et des communautés culturelles.

Sa nouvelle notoriété ne l’avait guère aidé lors de la campagne électorale québécoise de 2018. Candidat péquiste dans la circonscription de Prévost, dans les Laurentides, il avait terminé au deuxième rang, à plus de 7000 votes, de l’actuelle ministre caquiste Marguerite Blais.

Jusqu’à présent, seul le député de Jonquière Sylvain Gaudrault avait officiellement annoncé son intention de devenir le prochain chef du PQ.

À VOIR AUSSI: Les citations de l’année 2019