DIVERTISSEMENT
20/06/2019 23:07 EDT

Patricia Paquin et Louis-François Marcotte changent d’air

«La campagne, ça te force à ralentir tout le temps, c’est de la vitamine...»

Radio-Canada

Patricia Paquin et Louis-François Marcotte ont plus que changé d’air. Ils ont changé de vie en vendant maison et chalet pour s’établir avec leur petite famille dans la campagne de Saint-Hilaire. Une enivrante aventure dont les grands et les petits moments ont été filmés et composent les 13 capsules d’On change d’air. Une sympathique incursion dans la nouvelle vie rurale du chef et de l’animatrice devenus entrepreneurs-agriculteurs.

Tout vendre pour entamer une nouvelle vie

Changer de rythme, se connecter à la nature et avoir un but commun, voilà ce à quoi aspirait l’un des couples chouchous du Québec. Cette nouvelle vie qu’ils ont apprivoisée au cours des deux dernières années est représentative de cette nouvelle terre dont ils ont pris possession.  

C’est donc la vraie nouvelle vie – privée en compagnie des membres de leur famille et de leurs amis, mais aussi professionnelle - du duo et de leurs enfants dans laquelle on plonge au fil de ces 13 courtes capsules d’environ sept minutes. Un «amalgame de projet télé et de projet réel bien le fun» aux dires du chef vedette dont l’amour pour le calme et la nature ne date pas d’hier, mais demeurait peu connu du grand public.

L’idée de tout vendre pour se créer une vie nouvelle à la campagne, à leur image, c’est d’abord à Louis-François qu’elle est venue. «Je me rappelle très bien qu’on était au restaurant Le Serpent et qu’on discutait de l’idée de simplifier notre vie. J’ai dit à Patricia ce que je croyais qu’il fallait faire pour cela, et elle a dit oui. C’est alors devenu notre rêve commun.»

«Je suis très manuel et j’ai besoin de la campagne, où nous allions déjà chaque fin de semaine, ajoute celui qui est aujourd’hui entouré de poules, de chevaux, d’abeilles et bientôt de cochons. Je voulais être dans la terre au quotidien, je tripe avec mes tracteurs, j’aime m’occuper du terrain et des chevaux. La campagne, ça te force à ralentir tout le temps, c’est de la vitamine. Avec les enfants, on est plus là, on est plus disponibles. On ne travaille pas moins, mais on est moins éparpillés. C’est plus reposant, même si c’est une grosse année.»

Radio-Canada

Exit donc le rythme de vie effréné et les allers-retours hebdomadaires entre la maison en ville et le chalet à la campagne. Le couple a déniché une immense maison au fond d’un rang de Saint-Hilaire qui, après avoir reçu beaucoup d’amour, correspond aujourd’hui à la vision de Louis-François Marcotte.

Immortalisées par les membres de leur petite équipe technique chapeautée par le réalisateur Guillaume St-Arnaud, les différentes étapes de ces deux années de remodelage existentiel sont devenues les 13 capsules composant l’inspirante série-réalité On change d’air. Les quatre premières abordent tour à tour la vente de la maison et du chalet, l’achat de la nouvelle maison et sa démolition, le déménagement et la mise sur pied de leur prochain nouveau projet : l’ouverture d’un café à St-Hilaire.  

Le café Chez Cheval

Pour Patricia Paquin, l’unique condition pour faire sien le rêve rustique de son amoureux des dix dernières années était la création d’une vocation à leur projet. C’est ainsi qu’est née l’idée d’ouvrir un café sur l’artère commerciale de Saint-Hilaire. Un café inclusif ayant une mission sociale : celle d’offrir des opportunités d’emplois à des jeunes vivant avec le trouble du spectre de l’autisme (TSA), comme leur fils Benjamin, aujourd’hui âgé de 17 ans.  

Baptisé Chez Cheval en l’honneur de Guillaume Cheval, l’un des premiers maires de Saint-Hilaire dans les années 1850, l’endroit ouvrira ses portes au début du mois d’août. C’est le café du microtorréfacteur montréalais Barista qui y sera servi (les profits de chaque sac de café vendu seront d’ailleurs remis à la Fondation de l’autisme, un grand allié dans ce projet).

Des mets prêt-à-manger et des menus-midi seront concoctés par le chef à partir de produits frais du potager familial. Quant à Patricia, c’est elle que les clients pourront régulièrement croiser derrière le comptoir. Elle et le tout premier employé de Chez Cheval, Antoine, un jeune homme autiste dont la dévotion fait déjà tant de bien à voir.

Les quatre premières capsules d’On change d’air seront offertes dès le 21 juin, dans la section Véro.tv d’ICI Tou.tv Extra. Par la suite, un épisode sera dévoilé chaque jeudi sur la même plateforme, du 27 juin au 22 août.

À VOIR AUSSI: