DIVERTISSEMENT
16/04/2020 14:44 EDT | Actualisé 16/04/2020 14:46 EDT

Patricia Paquin et Louis-François Marcotte offrent le repas à des travailleurs de la santé

«Merci à vous de prendre soin des nôtres, vous êtes assurément des super-héros!»

Facebook/Patricia Paquin

Patricia Paquin, Louis-François Marcotte et l’équipe du café Chez Cheval ont voulu faire leur part au cours des dernières semaines en offrant un peu de réconfort à la population en confinement, ainsi qu’aux travailleurs du domaine de la santé, en proposant un menu de plats à emporter.

Ce mercredi 15 avril, le commerce de Mont-Saint-Hilaire a montré sa gratitude en offrant le repas aux employés de l’hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil.

«Depuis trois semaines, mon amoureux a fait - entre autres - plus de 700 macaronis au fromage. Notre café Chez Cheval est devenu un service essentiel, a expliqué Patricia Paquin, par l’entremise de sa page Facebook. Hier, la production de nos macaronis avait une saveur de reconnaissance, puisqu’ils étaient destinés à une cinquantaine de travailleurs de première ligne de l’hôpital Charles-Le Moyne. Merci à vous de prendre soin des nôtres, vous êtes assurément des super-héros!»

Une attention qui a visiblement été très appréciée par les membres du personnel soignant, qui ont partagé des photos de leur dîner par l’entremise de la page Reconnaissance Locale de nos Premières Lignes.

L’équipe du café Chez Cheval est actuellement réduite à 4 ou 5 personnes qui travaillent sept jours sur sept, afin de limiter les risques de propagation de la COVID-19.

«Est-ce qu’actuellement on pète des scores et qu’on atteint les chiffres qu’on s’était mis en tête? Zéro. Il y a des journées où ça nous coûte de l’argent d’être ouvert, mais on se dit que c’est un service essentiel actuellement», avait expliqué Patricia Paquin dans une entrevue accordée pour la CCIVR à la fin mars.

Rappelons que le café Chez Cheval a pour mission sociale de favoriser l’insertion professionnelle de jeunes autistes. Sur les quelque 30 personnes travaillant en temps normal pour le commerce, près de la moitié ont un trouble du spectre de l’autisme.

En vidéo - Le Parcours: Thomas Tiberghien, Vrac & Bocaux, et le zéro déchet