NOUVELLES
25/07/2020 17:06 EDT

La Pat'Patrouille contredit la Maison-Blanche qui avait annoncé son annulation

La Maison-Blanche s'inquiète de voir disparaître les émissions qui mettent en avant la police, dans un contexte de contestation du système policier.

Pas de panique, les chiens-policiers du dessin animé Pat’Patrouille n’ont pas encore remis leur insigne. Et ce, en dépit de ce qu’a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche ce vendredi 24 juillet.

Dans son point de presse quotidien, Kayleigh McEnany est revenue sur le sentiment anti-policier qui a resurgi avec le meurtre de George Floyd par un officier. Donald Trump est «consterné par la “cancel culture” particulièrement en ce qui concerne l’univers policier», a déclaré la porte-parole.

Avant d’ajouter, à titre d’exemple: «Il y a quelques semaines, la Pat’Patrouille, un dessin animé sur les policiers, a été annulé. La série Cops a été annulée. Live PD a été annulé. Lego a suspendu les ventes de ses constructions de commissariat. C’est vraiment dommage. Parce que le président est d’accord avec les 63% d’Américains qui pensent que les agents de police sont l’un des corps de métiers les plus importants de ce pays.»

Le terme de «cancel culture» — intraduisible littéralement en français — peut se comprendre de plusieurs façons, comme une dénonciation, un boycott ou une volonté de faire disparaître de l’espace public toute production jugée inacceptable à cause des agissements ou des prises de position de son créateur. À titre d’exemple récent en France, on peut citer la diffusion controversée des œuvres de Roman Polanski, accusé de viol. 

Dans un contexte américain où les manifestations pour réformer la police — jugée raciste, violente et surfinancée — se sont multipliées ces dernières semaines, certaines chaînes de télévision ont voulu contribuer au débat. Elles ont déclaré vouloir revoir l’image de la police que leurs émissions véhiculent.

C’est notamment le cas la série Cops et l’émission Live PD: Police Patrol qui suit des policiers sur le terrain. Les deux ont été annulées et la chaîne A&E qui les diffuse a indiqué dans un communiqué que «par la suite, nous essayerons de trouver un moyen de raconter les histoires aussi bien des communautés que des officiers de police qui ont vocation à les servir.»

En revanche, le dessin animé très populaire Pat’Patrouille, qui met en scène des chiens exerçant dans différents corps de métier y compris au sein de la police, n’a jamais rien annoncé de tel. Le 2 juin, alors que les manifestations embrasaient les États-Unis, la série a indiqué faire une pause sur les réseaux sociaux «pour permettre aux voix noires d’être entendues et que nous puissions continuer à écouter et à approfondir notre apprentissage.»

Mais elle n’a en revanche jamais annoncé qu’elle serait supprimée, et le compte Twitter du dessin animé a rapidement publié un message pour démentir les propos de la porte-parole de la Maison-Blanche: «Ne vous inquiétez pas. Pat’Patrouille n’est pas annulé.»

De même, les ventes de Lego sur l’univers policier n’ont pas été suspendues. La marque a seulement indiqué avoir fait une pause sur les réseaux dans le cadre du «Black Out Tuesday» et alors que les manifestations atteignaient leur apogée aux États-Unis, selon les précisions apportées par un porte-parole de l’entreprise. 

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.