NOUVELLES
23/06/2019 19:03 EDT

Une passagère d'Air Canada se réveille seule à bord d'un appareil

Elle a d'abord pensé qu'il s'agissait... d'un mauvais rêve!

shaunl via Getty Images

Air Canada s’interroge concernant les membres d’équipage d’un avion qui a quitté un appareil sans s’apercevoir qu’il y avait encore une passagère endormie à son bord.

Le transporteur a réagi à l’histoire qu’une femme a racontée à une amie. Elle a dit s’être réveillée «toute seule» par une «nuit froide» à bord d’un avion d’Air Canada, à Toronto au début du mois.

Dans un message transmis le 19 juin par Facebook, Tiffani Adams dit à une amie, Deanna Noel-Dale, qu’elle pensait avoir fait «un mauvais rêve».

Air Canada a confirmé que l’incident s’est bel et bien déroulé, mais a refusé de commenter sur ses procédures de débarquement ou s’il y a eu négligence envers la passagère.

«Nous sommes en train d’examiner cette affaire. Nous n’avons pas d’autres précisions à partager. Nous sommes en contact avec la cliente», a indiqué Air Canada à l’Associated Press.

Mme Adams a écrit qu’à son réveil, elle a tenté d’appeler son amie pour tenter de lui raconter ce qui s’était passé, mais la batterie de son téléphone était épuisée. Elle ne pouvait pas la recharger, car l’alimentation électrique de l’appareil avait été coupée. Elle a reconnu avoir paniqué lorsqu’elle a constaté que «l’espèce de walkie-talkie dans le cockpit» ne fonctionnait pas non plus.

Elle a tenté en vain d’envoyer un «S.O.S.» en se servant d’une lampe de poche par un des hublots. Elle a ensuite ouvert la porte de la cabine. Elle s’est penchée un peu et attirer l’attention d’un membre du personnel au sol qui l’a fait sortir de l’avion.

L’infortunée passagère a écrit que le personnel d’Air Canada lui avait demandé si elle allait bien et si elle souhaitait qu’une limousine la reconduise à un hôtel, mais elle a décliné l’offre. Elle a ajouté que les représentants de la compagnie avaient présenté des excuses, lui promettant qu’une enquête serait menée.

«Je n’ai pas beaucoup dormi, car je souffre de terreurs nocturnes récurrentes. Je crains de me réveiller seule et enfermée dans un endroit sombre», a-t-elle souligné.

L’Associated Press a tenté de joindre Mme Adams par l’entremise du compte Facebook de Mme Noel-Dale, mais n’avait toujours pas reçu de réponse en fin de matinée.

Dans une réponse au message paru sur Facebook, la compagnie s’est dite surprise et «très inquiète». Elle a demandé à Mme Adams de lui transmettre un message privé pour lui donner plus de précisions sur ce vol.

«Nous allons jeter un coup d’oeil là-dessus», a écrit Air Canada.