POLITIQUE
11/10/2019 11:17 EDT

Le Parti vert dévoile ses engagements en matière de politique étrangère

La plateforme verte note que le changement climatique est l'un des principaux facteurs d'instabilité mondiale croissante.

Justin Tang/La Presse canadienne
La chef du Parti vert, Elizabeth May, lors du débat des chefs en français, à Gatineaum, jeudi soir.

OTTAWA — Le Parti vert a dévoilé une série d’engagements en matière de politique étrangère vendredi, incluant celui de travailler en faveur d’un pacte mondial visant à interdire les armes nucléaires et autonomes.

La chef du parti, Elizabeth May, a présenté ces engagements à Ottawa, vendredi matin.

La plateforme verte note que le changement climatique est l’un des principaux facteurs d’instabilité mondiale croissante.

Mme May affirme que les changements climatiques sont également la cause de désastres naturels et d’une hausse des conflits mondiaux autour des ressources.

Elle dit qu’un gouvernement vert ratifierait le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires et interdirait les armes autonomes, souvent appelées «robots tueurs».

Les Verts annuleraient aussi le contrat de vente de véhicules blindés à l’Arabie saoudite et interdiraient l’importation de pétrole saoudien.

À VOIR AUSSI: les répliques les plus percutantes du débat des chefs en français