DIVERTISSEMENT
13/02/2020 12:12 EST

Les parents de Laurent Duvernay-Tardif racontent comment ils ont vécu le Super Bowl

«Au troisième quart, je suis sorti pour aller marcher… j’avais arrêté de respirer!» relate son papa, François Tardif.

Tous les parents sont fiers de leurs enfants… Mais disons que les parents de Laurent Duvernay-Tardif amènent probablement la fierté à un autre niveau. De passage sur le plateau de La semaine des 4 Julie, mercredi soir, François Tardif et Guylaine Duvernay ont raconté comment ils avaient vécu, depuis les gradins, ce qui a probablement été le moment le plus important dans la vie de leur fils: sa victoire au Super Bowl, le 2 février dernier.

François Tardif a d’abord confié qu’au troisième quart – alors que l’équipe de son fils, les Chiefs de Kansas City, tirait encore de l’arrière –, il était tellement stressé qu’il a dû se lever pour aller marcher. 

«Je pense que ça faisait dix minutes que je ne respirais plus! a-t-il lancé. J’étais à moitié mort!»

Il a même admis qu’il avait très peur que les Chiefs ne remportent pas le match.

Les parents de la coqueluche de l’heure au Québec sont aussi revenus sur l’après-match, lorsqu’ils sont allés rejoindre leur fils sur le terrain, dans l’euphorie totale.

«C’était un moment rempli d’émotions», a commenté Guylaine Duvernay, encore émue en regardant les images captées par RDS, sur lesquelles on la voit dans les bras de son fils.

Le couple a également raconté que leur fils s’était mis au football un peu par hasard: c’est une amie monoparentale de Guylaine Duvernay qui lui a demandé si elle voulait inscrire son fils avec le sien.

«Elle a dit: “Il me semble que mon fils aurait besoin de présence masculine et de se chamailler un peu… est-ce qu’on les inscrit ensemble?” J’ai répondu: “Je vais en parler à Laurent!”» a expliqué la maman de Laurent.

On remercie chaleureusement cette amie, comme l’a souligné Julie Snyder!

Et pourtant, le couple a précisé avoir retrouvé récemment des écrits de Laurent (qui était assez cachottier) datant de sa première secondaire, dans lesquels il confie vouloir devenir médecin et joueur de football… Mission réussie, mon Laurent!

Julie Snyder a aussi reçu l’humoriste Sam Breton, qui venait lancer la série de «roasts» qu’il fera tout au long de la saison, en s’exerçant sur l’animatrice. Il a d’ailleurs souligné qu’il se sentait vraiment choisi, d’être ainsi «le 2643e collaborateur sur l’émission». 

Même s’il a tenu à féliciter Julie Snyder pour son entrevue avec Ellen De Generes, pendant laquelle son anglais était aussi fluide que «de la bouette dans un entonnoir», Sam Breton a fait un bien-cuit assez gentil.

Il a tenté de deviner qui est le nouvel amoureux mystère de l’animatrice, et a conclu que puisqu’elle avait comme ex Vincent Damphousse, Patrick Bruel et Pierre Karl Péladeau, «ça élimine tous les livreurs du Thaï Zone, j’imagine». 

Ce soir, le designer de mode Denis Gagnon visitera le plateau de l’émission.

La semaine des 4 Julie est diffusée du lundi au jeudi à 21h sur les ondes de V, et est disponible en rattrapage surnoovo.ca.