9 pantoufles d'ici, chaudes et stylées pour passer un hiver confo

Tant qu'à passer nos journées encabanés autant que ce soit dans le confort - et jusqu'aux pieds! Cette saison sera pantoufles.

L’hiver 2020-2021 devrait se dérouler sous le signe de la pantoufle. Pas de grandes sorties en perspective, à part quelques roulades enneigées, les mois qui se profilent pourraient bien rimer avec recherche de (ré)confort et de chaleur, et ce de la tête aux pieds. Les pantoufles n’auront jamais eu autant la cote!

Reconnaissables le plus souvent à leur style façon petites bottines, leurs revers de laine et leurs coloris joyeux, ces pantoufles ont vu le jour en 2011. Elles sont composées de laine de mouton qui ne garde pas l’humidité, ce qui leur assure chaleur et confort. Si au départ elles ne s’adressaient qu’à nos petits (d’où le nom Petits Minous), il y en a désormais pour toutes les grandeurs et toute la famille. Façon petites bottines (leur signature) ou style bas, elles se détaillent de 42$ à 79$.

Garneau, c’est avant tout une histoire de famille et d’amour pour les métiers d’art, qui s’est transmise de père en fille. C’est dans ses ateliers des Cantons-de-l’Est, qu’une équipe d’artisans préserve et transmet une riche tradition de savoir-faire depuis 40 ans en signant des créations qui vont de la pantoufle classique, basse et grise, à la petite bottine colorée fancy fourrée, toutes de grande qualité. Pas de doute, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Comptez minimum 85 $ pour un modèle pour adulte, 25$ pour enfant. Les cuirs fins et peaux de mouton viennent de Nouvelle-Zélande et d’Australie.

Les pantoufles «Converse» crochetées à la main

Sandra La Madeleine, créatrice de sa griffe dénommée l’amas de laine (jeu de mots savoureux) est à l’origine de ces pantoufles façon Converse pour les petits et les grands. Elle vend désormais son patron pour que vous les crochetiez vous-même à la maison. Autre possibilité, La laine de côté peut vous les confectionner selon le même patron. Envoyez-lui la pointure de la personne et la couleur désirée. Coup de coeur!

Les fameuses Phentex

Sur Etsy Québec, il y en a de toutes les couleurs faites main. Ces fameuses pantoufles qui portent le fameux nom de Phentex, produit inventé par André Girard dans les années 60, à Saint-Hyacinthe. C’est un fameux fil à tapis, mais avec des filaments plus fins, qui une fois tissé donne des créations solides et chaudes.

Odelayo, ou rien ne se perd, tout se recycle

La marque montréalaise de vêtements pour femme a eu cette idée ingénieuse de recycler ses chutes et retailles de tissus pour en faire des pantoufles. Rusée et écolo, on salue cette initiative qui donne naissance à des modèles fleuris, oranges ou à carreaux, tous vendus à 80$ ici.

Fausse moumoute «girly»

On oublie qu’Aldo propose aussi des pantoufles. Ici, pas de cuir ni de laine de mouton, mais de la fausse fourrure aux airs de Barbie. 25$ la paire.

Kamik propose deux modèles pour homme, trois pour femme, dont un au fameux carreauté emblématique de la marque. Pour elle et lui, les modèles affichent des semelles en caoutchouc - qui empêchent de glisser. Quant à la doublure, elle permet d’évacuer l’humidité, garde les pieds au chaud et au sec (59,99$ pour le modèle le plus cher).

Non, la fameuse marque ne fait pas que des bottes d’hiver, mais aussi des pantoufles! La semelle en caoutchouc permet de les porter à l’extérieur, pratique pour sortir le compost! Doublées de fourrure synthétique, elles ont la réputation d’être ultra confortables. Coup de coeur pour le modèle de slippers noir, tissu matelassé, qui se décline également en suède. (100$ pour homme, 70$ pour femme).

Les pantoufles les cuirs Bermont

C’est en 1986 que la la première collection de pantoufles en mouton voyait le jour dans la compagnie, lancée dans les années 70. Coup de coeur pour ces modèles en cuir de qualité, fourrés de laine de mouton, avec ses collets de laine, déclinés dans plusieurs coloris pour elle et lui. Chaleur et confort assurés!

Tous les choix de produits sont faits de manière indépendante par nos journalistes. HuffPost Québec pourrait recevoir une rémunération pour des achats faits à partir de liens contenus sur cette page.