NOUVELLES
29/04/2020 15:14 EDT

Orteils et coronavirus: on se calme, dit une experte

«On n’a pas toutes les réponses. On pense qu’il y a peut-être une association (...) mais on n’en a pas la confirmation pour le moment», a dit la docteure Chantal Bolduc, dermatologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

LIgorko via Getty Images

MONTRÉAL — Les parents dont les enfants présenteraient soudainement des lésions étranges aux orteils ou aux doigts ne devraient pas automatiquement en conclure qu’ils ont été infectés par le coronavirus, prévient une experte.

«On n’a pas toutes les réponses. On pense qu’il y a peut-être une association (...) mais on n’en a pas la confirmation pour le moment, a dit la docteure Chantal Bolduc, qui est dermatologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

«Pour le moment, les enfants ne sont pas symptomatiques. Donc est-ce qu’ils ont fait la maladie et que l’apparition des lésions à la peau est quelque chose de tardif? Ça non plus, on ne le sait pas. Ce qu’on sait, c’est qu’on a regardé si les adultes qui ont la COVID ont ces lésions-là, et la réponse est non.»

Plusieurs informations qui circulent en effet depuis quelques jours témoignent d’une association possible entre le virus SRAS-CoV-2 et l’apparition, chez certains enfants, de lésions bleuâtres aux orteils ou aux doigts et pouvant s’apparenter à des engelures.

Cela ressemble à de la permiose, a dit la docteure Bolduc, une condition que les médecins rencontrent parfois au printemps quand les enfants sont un peu trop empressés d’enlever leurs bottes et se gèlent les pieds en pataugeant dans des flaques d’eau froide.

«On n’est pas certains que c’est un signe de la COVID, mais on pense que oui à cause du contexte, a-t-elle dit. On voit un petit peu plus de cas que d’habitude, il n’y a pas l’histoire de froid associée et ça arrive en même temps que la pandémie.»

Cela étant dit, ajoute-t-elle, la majorité des enfants n’ont pas de toux et de fièvre: uniquement les lésions sur les orteils et les doigts.

«Ils ne sont absolument pas malades, ils n’ont rien d’autre, a-t-elle précisé. De ce qui a été rapporté jusqu’à maintenant, c’est quelque chose qui semble tout à fait bénin. Les enfants ne sont pas malades. Ça apparaît tout d’un coup et ça semble un peu curieux, les enfants sont en bonne santé, ça s’en va tout seul en deux à quatre semaines.»

La plupart des enfants qui présentent ces lésions n’ont pas subi de test de dépistage pour le coronavirus. Et pour la majorité de ceux qui ont été testés, le résultat était négatif, a souligné la docteure Bolduc.

Les cas demeurent relativement rares au Québec et les informations qui circulent proviennent essentiellement d’Europe.

«On ne veut pas que les gens soient alarmés pour ça, a-t-elle conclu. Si jamais les gens voient ça sur leurs enfants, il n’y a pas nécessairement à s’inquiéter. (...) S’il n’y a pas d’autres symptômes, s’il n’y a pas de fièvre ou de toux, même si les gens appellent et veulent être testés, pour le moment ce n’est pas une indication de tester.»

À VOIR AUSSI: Les films diffusés sur internet admissibles aux Oscars