DIVERTISSEMENT
16/06/2019 16:43 EDT | Actualisé 16/06/2019 18:13 EDT

Francos de Montréal: le rap hybride d'Oré

Une artiste française qui mélange hip-hop et electro à découvrir dans deux spectacles différents dans le cadre des Francos.

Marie Laure Blancho

La jeune rappeuse française Oré débarque au Québec pour la première fois.

Morgane Szucs, de son vrai nom, a fait paraître son premier EP en mars dernier. Elle n’a pas encore une grande notoriété et des dizaines de milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux, mais ça pourrait débloquer très rapidement pour elle.

L’EP d’Oré, qui contient cinq chansons, est très prometteur pour la suite. Savant mélange de hip-hop et d’electro-pop, ce mini-album montre les talents autant de compositrice que d’écriture d’Oré.

L’auteure-compositrice-interprète de 27 ans espère que son court passage au Québec aidera à continuer sa lancée depuis la sortie de son EP.

«Ça n’a pas explosé d’un coup», a souligné Oré en parlant du début de sa carrière. «Il se passe plein de choses. J’ai le temps de rencontrer beaucoup de gens, dont d’autres artistes, comme des Québécois grâce à La Traversée», a ajouté celle qui fait partie de la maison de disques Elektra France qui est associée avec Warner Music.

«J’aimerais bien réussir à développer un petit public en dehors de la France. J’ai bien hâte de voir comment ce sera reçu», a-t-elle indiqué en entrevue avec le HuffPost Québec.

 

L’artiste originaire du sud de la France aura sa réponse lundi soir. Elle se produira dans le cadre des Francos de Montréal, sur la scène Desjardins, à 20h. Ce ne sera pas son seul spectacle en sol montréalais. Oré, qui participe au projet La Traversée organisé par l’École nationale de la chanson, sera sur la scène principale des Francos mardi en compagnie des autres artistes de cette rencontre artistique et professionnelle entre quatre musiciens français et autant du Québec.

Mélange des styles

On peut voir une certaine ressemblance avec Yelle dans le côté pop d’Oré, mais ses rythmes qui valsent entre l’electro, le pop et le rap lui donnent une couleur bien à elle.

Jumelées à une écriture recherchée et s’inspirant de la poésie, les compositions d’Oré sont rafraîchissantes dans l’univers du hip-hop.

Le rap, c’est le côté rythmé et poétique qui me plaisait.Oré

«Et l’electro, tout simplement parce que j’avais envie de pouvoir bouger sur les morceaux et de m’éclater aussi dessus, mais dans quelque chose de positif et de dansant», a expliqué celle qui dit avoir été inspirée par IAM et MC Solaar.

Ayant fait une formation pour devenir technicienne de son après deux ans d’étude dans un conservatoire de musique, Oré compose de A à Z ses morceaux. Elle reçoit ensuite un coup de main de son acolyte Bozeck, qui est aussi sur scène avec elle, pour le mixage et l’assemblage.

Une écriture moins personnelle

Oré a une attention tout aussi grande pour les mots que pour les mélodies de ses chansons. Leurs sens autant que leurs sonorités sont pris en compte lorsqu’elle vient à mettre en mots les idées qui lui trottent dans la tête.

Elle aime bien avoir des thèmes autour de ses pièces, que ce soit le capitalisme à travers le travail et le besoin de s’évader dans 1000g et Vacances, l’enfance dans Imagination ou le fait que les gens se vendent toujours sans montrer leurs défauts dans Agence Matrimoniale.

«Le rap, c’est souvent pour parler de soi et de sa vie. J’essaie de me détacher de ça, de rester dans un thème et de créer des personnages. J’aime bien me mettre dans la tête de personnages pour que les gens se mettent aussi dans leur tête. C’est aussi une manière d’échanger un point de vue», illustre-t-elle en parlant de son écriture.

 

À travers des sujets qui peuvent parfois sembler lourds, Oré réussit à créer une atmosphère légère où le deuxième degré est bien présent.

«Il y a beaucoup d’artistes qui dénoncent, derrière il y a beaucoup d’émotions, un peu de tristesse et c’est très bien. Mais je pense que c’est bien aussi de passer par la bonne humeur et le sourire pour en parler. [...] C’est un bon billet pour faire passer des messages selon moi», fait valoir celle qui bouge beaucoup sur scène en interprétant ses chansons.

L’aventure québécoise

Arrivées au Québec le 6 juin dernier, Oré et son équipe en ont profité pour faire une petite virée à travers la province.

Cela les a amenés à Québec, à l’Isle-aux-Coudres et au Saguenay. Oré avait même comme idée de tourner un vidéoclip et de faire une mini web-série sur son aventure québécoise.

 

Après ses deux performances aux Francos, elle rentrera en France où elle voit déjà grand pour les prochains mois. La rappeuse planche sur l’idée de sortir un deuxième EP d’ici la fin de l’année. Elle a également à son horaire un deuxième spectacle de lancement pour L’EP d’Oré à Paris.

À long terme, son but sera de produire un album complet. Mais comme depuis le début de sa carrière, Oré ne veut pas sauter les étapes.

«J’aime mieux faire peu, mais faire bien en attendant la suite», a-t-elle résumé.

Jusqu’ici, cela l’a bien servie.

À voir également: