Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Oprah révèle que la reine Elizabeth et le prince Philip ne sont pas à l'origine des commentaires racistes sur Archie

L'animatrice a apporté des précisions au lendemain d'affirmations troublantes du prince Harry et de Meghan Markle sur «des commentaires et des conversations» sur la couleur de peau d'Archie.
Oprah Winfrey en entrevue &agrave; <i>This Morning</i> sur les ondes de CBS, lundi le 8 mars.&nbsp;
Oprah Winfrey en entrevue à This Morning sur les ondes de CBS, lundi le 8 mars. 

Oprah Winfrey a révélé lundi matin, dans une entrevue à l’émission This Morning de CBS, que la reine Elizabeth et le prince Philip n’étaient pas impliqués dans des «préoccupations et conversations» racistes sur la couleur de la peau d’Archie avant sa naissance.

Meghan Markle a évoqué ces commentaires choquants lors de son entretien avec Oprah Winfrey dimanche soir. Elle et le prince Harry ont refusé de dire qui avait fait les commentaires.

Au cours de l’apparition télé de Oprah Winfrey, Gayle King est revenu sur le «moment à couper le souffle - le premier - sur la couleur de la peau du bébé».

«Vous avez interrogé Harry à ce sujet quand il est sorti - il ne vous a pas dit de qui il s’agissait», a rappelé le co-animateur. «Avez-vous eu une autre conversation à ce sujet? Parce que c’est quelque chose qui [a créé] un grand jeu de devinettes partout dans le monde. “Qui c’était? Qui c’était? Qui c’était?” Et j’ai pensé que c’était très touchant qu’Harry choisisse encore de protéger l’identité de qui il s’agissait.»

«Oui, et il n’a pas partagé l’identité avec moi, mais il voulait s’assurer que je savais - et si j’avais l’occasion de le partager - que ce n’était pas sa grand-mère ou son grand-père», a déclaré Oprah.

«Il ne m’a pas dit qui faisait partie de ces conversations.»

«Comme vous pouvez le voir, j’ai essayé d’obtenir cette réponse, devant et derrière la caméra», a-t-elle ajouté.

Meghan Markle a déclaré dimanche soir à Oprah Winfrey qu’elle ne révélerait pas non plus l’identité de la personne qui a fait les commentaires sur la couleur de la peau de son fils.

«Je pense que ce serait très dommageable pour eux», a déclaré Meghan, ajoutant que les conversations n’avaient pas eu lieu avec elle, seulement avec Harry.

Harry, qui a ensuite rejoint sa femme et Winfrey dans l’interview, a qualifié les conversations de «malaisantes».

«J’ai été un peu secoué», a-t-il lancé.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.