DIVERTISSEMENT
06/11/2019 00:29 EST | Actualisé 06/11/2019 08:10 EST

«Occupation Double Afrique du Sud» est officiellement devenue un film d'ados

Et tous les rôles ont été clairement distribués...

Julie Perreault via V

La délirante aventure Occupation Double Afrique du Sud a pris une tournure pour le moins déconcertante au cours des derniers jours. Beaucoup de temps d’écran a été accordé au parcours de Kevin. Et le fait que le moustachu soit constamment traîné dans la boue par les autres candidats n’a fait que jouer en sa faveur - comme bien des téléspectateurs auraient voulu voir Jonathan et Maude remporter les grands honneurs d’OD Grèce, l’an dernier.

La trame dramatique de la présente saison ressemble d’ailleurs de plus en plus à celle d’un film d’ados.

Dans tout bon récit racontant les hauts et les bas de jeunes personnes particulièrement hormonales et mélangées, il y a la fille tombant amoureuse du garçon de ses rêves. Malheureusement, ce dernier est généralement prisonnier des griffes de la fille manipulatrice prête à tout pour garder son emprise sur les gens qui l’entourent.

Bref, vous voyez où nous voulons en venir.

Jennifer a vécu le rejet de Kevin, mais n’a pas baissé les bras et a maintenant une seconde chance d’être découverte à sa juste valeur par l’élu de son coeur, après que ce dernier eut à son tour été rejeté par la fille pour qui il l’avait rejeté au départ.

À savoir, maintenant, si Kevin développera de réels sentiments pour Jennifer, il faudra attendre la suite de l’histoire (ou la scène classique de course folle dans un aéroport où l’un tentera d’exprimer bruyamment ses sentiments avant le départ de l’autre - faites-le, OD!).

Pour la production, voir le récit de deux candidats n’ayant plus rien à perdre s’écrire de cette façon, c’est évidemment du bonbon.

Mais pour les autres candidats, ce n’est (évidemment) que de la manipulation et de l’hypocrisie.

Jalousie

Mais ce que nous retrouvons également dans tout bon film d’ados, ce sont les personnages secondaires voulant, pour une raison ou une autre, saboter la relation des protagonistes, et ne se gênant pas pour juger la situation de loin. Et ils sont particulièrement bons cette année pour inventer de nouvelles façons de se remonter en rabaissant les autres (n’est-ce pas, Mathieu?).

D’ailleurs, la production devrait revoir son plan de match à cet effet, car beaucoup d’éléments rapportés par un candidat à d’autres n’ont jamais été présentés tels quels auparavant, la vérité pouvant devenir assez difficile à distinguer du mensonge.

Évidemment, nous n’avons pas besoin de chercher bien loin pour découvrir qui incarne dans cette jolie histoire la… le personnage machiavélique de service, disons (restons polis, tout de même).

La production a décidé de renvoyer Kevin en voyage cette semaine, question de donner une pause à tout le monde, et de se donner la chance de développer les autres récits prenant forme dans les différentes maisons.

Kevin a évidemment choisi Jennifer pour l’accompagner, y allant d’une analogie tout sauf subtile de lion et de gazelle.

Et dans une scène digne de Mean Girls, Camille nous a offert un moment parfait en bouillant silencieusement sur sa chaise lors de cette annonce, elle qui, après avoir joué dans le dos de Kevin et diminué celui-ci à la moindre occasion, était déçue d’avoir perdu le contrôle qu’elle exerçait sur lui.

«Ça me gosse que Kevin ne m’ait pas choisie pour aller en voyage, même si je ne voulais pas qu’il me choisisse. Parce que je voulais juste savoir qu’il trippe encore sur moi», a déclaré la jeune femme.

Chapeau, d’ailleurs, à la production pour avoir amplifié cette séquence insensée à l’aide d’une musique digne d’un film de tueur en série.

«Il s’est reviré de bord vite, mais elle aussi, elle s’est revirée de bord vite», a par la suite lancé Jennifer, visiblement fatiguée de voir son beau lion être attaqué de tout bord, tout côté.

Une question de perception

Camille a renchéri en déclarant que Jennifer allait «juste avoir l’air d’une conne à la télé».

De son côté, Mathieu, le raisin en chef, a tenu des propos similaires à l’endroit de Kevin, déclarant qu’il avait l’air d’un «tata», ne comprenant pas comment le «roi de la jungle» a pu se ressaisir et décider de voir le bon côté des choses, plutôt que de s’apitoyer sur son sort et de continuer de pleurer toutes les larmes de son corps en attendant vainement de retourner au Québec.

Bref, ce qui fut totalement acceptable pour Rym après le départ de Chris, ne passe pas pour Kevin à la suite du rejet de Camille...

Bref, Math s’était définitivement trompé en déclarant que Karl n’était pas «le pingouin qui glisse le plus loin».

La compétition est d’ailleurs de plus en plus féroce à cet égard sur la banquise.

Mentionnons, du coup, la stratégie tout sauf logique de Camille, qui est convaincue que le Québec ne votera jamais pour Kevin, mais qui veut tout de même l’éliminer à tout prix… plutôt que de manoeuvrer pour l’amener en finale, et ainsi se donner une chance supplémentaire de triompher.

Mais encore là, il y en a quelques-uns qui risquent d’avoir quelques surprises...

Occupation Double Afrique du Sud est diffusée du dimanche au jeudi à 18h30, sur les ondes de V.

À voir également: