NOUVELLES
03/12/2019 19:39 EST | Actualisé 04/12/2019 09:41 EST

De nouvelles enseignes dans le Village gai sont retirées à la suite de critiques

La SDC du Village a fait son mea culpa à la suite des vives réactions suscitées par les slogans affichés.

Les fameuses boules multicolores emblématiques ont agrémenté le Village gai de Montréal durant tout l’été. Maintenant qu’elles sont chose du passé, nombreux sont ceux qui se demandaient ce qui allait dorénavant décorer la rue Sainte-Catherine.  

Ce sont finalement de nouveaux lampadaires qui attirent l’attention... et ne font décidément pas l’unanimité. Tellement que la Société de développement commercial (SDC) du Village a décidé de retirer certains affichages sur les tubulaires qui sont installés depuis lundi seulement.

Une publication Facebook de la SDC du Village montrant certains des slogans qui ornent cette artère a déclenché tout un lot de réactions. Les slogans «J’aime quand tu viens», «Drag-moi où tu veux» et «F*ck les étiquettes» ne seront plus visibles d’ici quelques jours, a précisé la SDC du Village.


Plusieurs personnes ont critiqué le caractère «réducteur» de ces accroches et déploré le fait qu’elles rencontrent trop les stéréotypes associés à la communauté homosexuelle.

«L’image que vous donnez au village est aberrante... un marketing de très mauvais goût, bas de gamme et réducteur», écrit Dumas Junior, un utilisateur de Facebook. «J’ai de la difficulté à comprendre que quelqu’un ait proposé ceci et qu’en plus, un haut placé ait dit: wow, on a une bonne idée ici. Il me semble qu’il y a plus de talent artistique que ça dans la communauté que de se réduire à des jeux de mots aussi niaiseux», exprime-t-il.

L’humoriste, animateur et acteur québécois Alex Perron a également remis en question la pertinence de ces nouvelles décorations, affirmant que «le Village mérite assurément mieux que des citations à double sens sexuelles».

Guillaume Bell, de son côté, suggère de «faire un sondage auprès de la communauté LGBTQ+ la prochaine fois, pour trouver une meilleure idée».

D’autres, comme Sébastien Mayer, aiment bien les nouveaux lampadaires et trouvent que l’émotion suscitée chez certains est peut-être un peu exagérée. «À lire certains commentaires ici, je désespère», dit-il. «Coudonc, sommes-nous devenus prudes à ce point? A-t-on peur à ce point de la sexualité (et là rien d’explicite) pour que 4 à 5 panneaux à double sens sur une vingtaine suscitent des réactions aussi ridicules?» 

Une nouvelle image de marque 

La SDC du Village, dans une publication sur la page Facebook du Village de Montréal, a expliqué que les affichages qui ont fait réagir «se voulaient humoristiques, pour apporter de l’authenticité, de la légèreté, de l’humour et de la joie dans le Village».


Les slogans «Ouvert pour toujours», «Beau de jour, belle de nuit», «Reste poly s’il te plaît», «À pied, à poil ou à paillettes», «L’avenir sera rose», «Dur à queer» et «L’art rend gai-e» seront quant à eux conservés.

Les triptyques ne sont pas seulement constitués d’un slogan, mais aussi de la photo d’une personnalité représentant la diversité sexuelle et de genres.

«Avec ce concept, Village Montréal souhaitait faire rayonner les différentes personnalités et facettes de la communauté, en valorisant la diversité de genres et de sexes», a détaillé la Société.

La SDC a aussi annoncé qu’elle dévoilera en janvier le concept qui remplacera les boules multicolores l’été prochain. 

À voir également: