BIEN-ÊTRE
03/06/2019 16:32 EDT

Nouvel horaire de vaccination pour les 0 à 2 ans

Le rendez-vous de 6 mois n'existe plus.

Alain Bachellier via Getty Images

MONTRÉAL — Le nouveau calendrier de vaccination est entré en vigueur au Québec pour les bébés en santé nés depuis le 1er juin. Avec une visite de moins à l’horaire, il devrait faciliter la vie des parents.

L’abolition d’une des cinq visites pour les vaccins est un changement remarqué: le rendez-vous à 6 mois n’existe désormais plus.

Ce nouvel horaire de vaccins gratuits est appliqué depuis le samedi 1er juin.

Il a été adopté par le ministère de la Santé à la suite de recommandations formulées en décembre dernier par le Comité sur l’immunisation du Québec, qui fait partie de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Les changements apportés visent à simplifier le calendrier vaccinal, tout en maintenant une couverture adéquate contre les maladies visées, soutient le ministère québécois. Une inquiétude venait du fait que le nombre de visites et d’injections pouvait amener certains parents à retarder ou refuser l’administration de certaines doses de vaccins, note le ministère en expliquant pourquoi il a apporté ces modifications.

 L’INSPQ avait aussi évalué la possibilité d’enlever une visite au cours de la deuxième année de vie des tout-petits. Cette idée a été écartée car elle aurait signifié de plus nombreuses doses de vaccins lors de l’autre visite cette année-là, ce qui avait une faible acceptabilité chez la population et les vaccinateurs, note-t-il.

La vaccination demeure le moyen le plus efficace de se protéger contre certaines maladies, en plus d’être reconnue comme sécuritaire par la communauté scientifique, a récemment soutenu la ministre de la Santé, Danielle McCann. Plusieurs vaccins doivent être donnés durant l’enfance, certains dès l’âge de 2 mois, afin que les petits soient protégés rapidement.

En 2016, la couverture vaccinale complète des enfants québécois d’un an se situait à 84 pour cent, mais grimpait à 95 pour cent si on excluait le vaccin contre le rotavirus et contre l’hépatite B. Pour la cohorte des 2 ans, cette couverture était de 82 pour cent et 91 pour cent respectivement, comparativement à 73 pour cent et 89 pour cent en 2014, calculait alors l’INSPQ. 

La proportion d’enfants n’ayant reçu aucun vaccin demeurait très faible en 2016, se situant à moins de 1 pour cent.

Les changements sont apportés au 1er juin au calendrier de vaccination des moins de deux ans. Mais il est à noter que d’autres doses de vaccins sont prévues pour les enfants d’âge scolaire. De plus, d’autres vaccins peuvent être recommandés pour les bambins souffrant de certains problèmes de santé.

Les changements en vigueur depuis le 1er juin:

— Un déplacement de moins: il n’y aura plus de visite lorsque bébé aura six mois.

— La vaccination contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l’hépatite B, la poliomyélite et Haemophilus influenza de type b (Hib) comprend maintenant 3 doses au lieu de 4.

— La dose de vaccin contre le méningocoque C est désormais administrée à l’âge de 18 mois.

— Le vaccin contre la varicelle est donné à l’âge de 12 et 18 mois à l’aide d’un vaccin combiné contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle.

— La vaccination contre l’hépatite A sera ajoutée en utilisant le vaccin combiné (hépatites A et B) à l’âge de 18 mois, permettant de compléter la vaccination contre ces deux formes d’hépatite.

Le calendrier de vaccination est disponible sur le site du ministère de la Santé.

À VOIR AUSSI: