Les 6 nouveaux restos les plus excitants à Montréal

Voilà qui mérite une sortie!

Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles en cette rentrée, en voici 6 qui vont vous faire frétiller les papilles.

Imaginez un petit bistrot comme à Rome ouvert du matin au soir, proposant du croissant matinal, en passant par le sandwich gourmand du midi, jusqu’aux pâtes (parmi les meilleures qu’on ait mangées à Montréal), voilà Gabrielle Café, la nouvelle adresse du Vieux-Montréal. Dans ce petit écrin blanc ponctué du vert des majestueuses plantes, on peut même acheter des produits locaux tels que des viandes de Charlevoix ainsi que des légumes d’ici. Café, épicerie et resto, c’est ce qui nous est proposé ici.

En cuisine, deux jeunes chefs talentueux: Samuel Sauvé-Lamothe (Renoir, L’Autre Version, Laurie-Raphaël) le midi et Alexis Yale-Soulière (Hoogan et Beaufort), le soir, opèrent des plats parfaitement exécutés. Pour le souper, les pâtes fraîches maison tout en finesse sont un vrai délice. Un coup de coeur particulier pour les tortellinis à l’agneau braisé, parfaitement al dente et fondants, tout comme les viandes cuites sous vide provenant de fermes du Québec dont les short ribs braisés, pommes de terre fumées, salicorne et carottes. Autant de madeleines de Proust qui ont un goût de «revenez-y».

Ne vous fiez pas au décor décontract’ parce qu’ici on parle de fine cuisine sans s’en gargariser! Une adresse à noter à l’agenda.

La Place des Arts se réchauffe grâce à cette nouvelle adresse caribéenne installée dans l’ancienne Taverne F aux abords du Musée d’art contemporain. Aux commandes : le chef d’origine haïtienne Paul Toussaint, à qui on doit notamment le menu du restaurant Agrikol, qui nous propose ici une cuisine fusion d’inspiration caribéenne qu’il qualifie de «plus raffinée, plus gastronomique».

Ses plats gardent leur couleur, leur personnalité antillaise, mais sont ici finement présentés avec des saveurs un poil plus complexes. Le midi et en soirée, on se délecte, par exemple, du carpaccio de jicama, garni de radis melon d’eau et d’une vinaigrette exotique au lulo. C’est frais, croquant, légèrement vinaigré et sucré. Délicieux! On retrouve aussi les incontournables accras déclinés en différentes garnitures et accompagnés de la traditionnelle sauce chien.

Essayez aussi le tamal : une papillote garnie d’un savoureux curry de chèvre aux épices caribéennes et d’une semoule de maïs enroulée d’une feuille de bananier qui nous fait voyager. Et pas le choix de commander le poulet à la jerk signature du chef accompagné d’un succulent riz collé bien relevé. Pour faire différent et ajouter une touche sucrée au festin, on goûte aussi au dombrey, de surprenants dumplings de patate douce aux fruits de mer servis dans une bisque à la noix de coco.

Pour rendre l’expérience encore plus festive, on se laisse tenter par les fins cocktails aux parfums des îles élaborés par la mimologie Valérie Chagnon ou par la courte carte des vins qui nous propose notamment des crus natures intéressants.

À défaut de prendre l’avion, on reviendra ici pour faire un saut dans le sud cet hiver et pour profiter de la terrasse qui longe le fameux Quartier des spectacles l’été prochain. Un menu brunch vient aussi de s’ajouter à la carte.

S’il fallait autrefois se déplacer vers l’ouest pour déguster les spécialités vietnamiennes du Petit Sao, voilà qu’une succursale vient d’ouvrir dans le Vieux-Montréal, à notre plus grand bonheur.

Ici, on peut manger sur place dans leur resto intime, décontracté et joliment décoré à la façon de la charmante ville côtière Hoi An. Sinon on prend pour emporter et on déguste tranquillement notre repas au parc situé juste en face. La livraison est aussi offerte avec Doordash.

Parmi les incontournables du menu : les nems roulés à la main - si populaires qu’il en manque parfois -, les raviolis frits au poulet et à la coriandre: croustillants, juteux et relevés d’une sauce aigre-douce maison, mais également la salade de papaye verte, ultra fraîche et garnie d’échalotes frites croquantes.

Sinon, on ne peut passer à côté des banh mi généreusement garnis, offerts au poulet grillé, aux galettes de porc ou au tofu mariné ultra goûteux. Le pain est dense et craque sous la dent, les condiments débordent et les légumes marinés balancent les saveurs à merveille. Autre coup de coeur, végétarien cette fois : le bol général Sao au chou-fleur frit. La texture du légume - cuit et frit à la perfection - ressemble à s’y méprendre à celle du poulet. Un véritable délice mélangé avec la salade maison garnie de marinades à l’asiatique.

On accompagne le tout d’une bière asiatique douce et on est aux anges.

Café de jour, bar à vins natures dès le 5 à 7, NELLi est un bel endroit où se poser seul ou entre amis pour casser la croûte tout en profitant d’un breuvage d’occasion et d’une belle vue sur la rue Saint-Paul.

Situé dans l’atrium de l’hôtel boutique Nelligan, juste à côté du restaurant Verses, on y sert autant des viennoiseries gourmandes, des cafés avec les grains du torréfacteur montréalais Café Union, le petit-déjeuner, que des tapas, soupes et salades. Le menu change dès qu’on ouvre les premières bouteilles vers 17h pour nous offrir des options plus gastronomiques.

Parmi celles-ci, une délicieuse burrata charnue servie sur lit de pois anglais et menthe avec zestes de citron et noir de pins, les poivrons shishitos poêlés garnis de sel de mer, jus de lime et ail rôti ou encore l’excellent tartare de saumon, non pas à l’asiatique comme le font la plupart des restos (hourra!), mais aux suprêmes d’oranges et pistou d’estragon.

Le charme de l’endroit réside surtout dans le contenu de notre verre… de vin! La carte évolutive est composée de crus originaux, tous d’importation privée, qui conviennent à tous les profils - du plus funky au plus traditionnel - et tous les plats du menu.

Après une première adresse ouverte dans le Vieux-Port de Montréal au printemps 2019, le restaurant de cuisine mexicaine s’installe dans le Mile-End. Bonne nouvelle pour le quartier, la proposition manquait!

Un même menu est proposé - à quelques variantes près de tacos - qui sont autant de propositions alléchantes. De la déclinaison aux crevettes frites, poisson grillé, poulet frit, porc effiloché..., chacune des variantes est un petit plaisir renouvelé, goûteux, généreux. Un coup de coeur cependant pour la salade de maïs servie tiède sur fromage fondant, un classique de la ville de Mexico!

Le décor aussi est à relever. Deux salles aux univers totalement différents, l’une intimiste et l’autre plus bar, selon l’humeur du moment. La carte des cocktails signée par Lawrence Picard met en vedette les alcools mexicains et les fruits exotiques d’Amérique latine. Les amateurs d’amer aimeront le Naked & Famous (Mezcal Sombra, Aperol, Chartreuse, lime), les dents sucrées trouveront leur compte avec le Sacrificio Maya à base de cacao, de fruit guanabana et de rhum au chocolat. De quoi réchauffer nos papilles et nos coeur quand le mercure va chuter.

C’est dans les murs de l’ancien Laika que s’est établi ce snack-bar italien de la «Main». Envie de pizza de style new-yorkais, de pâtes, de calzones, de sandwichs et salades? C’est l’adresse.

Parlons pizzas qu’on peut commander par pointe (3,91$), qu’on mangera en la repliant comme là-bas pour en amplifier les saveurs. Pâte fine, garniture généreuse, l’offre se décline en classiques (4), puis la pizza du jour qui change continuellement. Pour les classiques, on parle de Végé, Sopresata (sauce tomate, mozzarella et sopresata épicée), tartiflette (sauce crème, mozzarella, gruyère, pommes de terre et romarin), trois fromages (sauce tomate, mozzarella, parmigiano, pecorino et basilic.

Pas envie de vous installer à table? On commande de la rue et on se régale d’une pointe de pizz’ goûteuse. Ça manquait en ville!