Vivre

3 nouveaux brunchs délicieux à Montréal

Pour honorer le week-end comme il se doit.

Rien de plus requinquant qu’un brunch copieux partagé entre amis. Lors de votre prochaine virée gourmande matinale, essayez l’une de ces adresses qui servent de nouvelles formules petit-déjeuner aussi délicieuses que festives.

Ouvert en mai dernier, ce resto italien de la Place Jacques Cartier a su nous montrer qu’il n’était pas juste un attrape-touristes malgré son emplacement de choix. (On rêve encore des charcuteries maison servies avec un surprenant miel à la truffe, des décadents arancinis et des pâtes fraîches). Grâce à la générosité des plats servis, le décor chaleureux, ainsi que le service efficace et ultra sympathique, on y retourne volontiers pour souper, et depuis peu pour bruncher la fin de semaine.

Et c’est festif! Le Jacopo propose une réjouissante formule Brunch & Bellini, ce cocktail matinal à base de Proscecco et de purée de pêche, pour ceux qui auraient le coeur à la fête. Avant même de déplier sa serviette, les serveurs arrivent avec un seau rempli de bulles et de trois variétés de jus ou purée, si jamais vous préférez un mimosa. Le Prosecco Frigo Frizzante en cannette est loin d’être le meilleur que vous aurez bu, mais une fois mélangé avec la purée de pêche rosacée, c’est délicieux.

Mais ce qui nous comble surtout est du côté boustifaille. Envie de sucré? On y sert un coquet plateau trois étages rempli de viennoiseries maison accompagnées de fruits. L’abricotine au fromage ricotta est particulièrement jouissive. La pâte craque sous la dent, puis elle est tendre à l’intérieur et généreusement garnie de crème sucré-salé à la ricotta. On salive juste à y penser. Autre option intéressante : les pancakes à la ricotta servies avec une délicieuse compote de fraise maison et basilic. La balance sucrée-salée est judicieuse.

Vous aviez plus envie d’oeufs? Au Jacopo, on propose de les apprêter comme des pâtes. Les préférez-vous façon Cacio e Pepe (poivre et Parmesan) ou Carbonara (pecorino et guanciale)? Intéressant.

On savoure le tout sur la charmante terrasse intérieure où végétation, banquette de velours, brique et lumière naturelle cohabitent, puis notre dimanche matin prend une tournure assez divine.

  • Samedi et dimanche - 10h30 à 16h00

Une coquette déco chic rustique, des biscuits au chocolat décadents adorés d’Oprah, des brunchs gourmands, c’est la formule gagnante du café-bistro new-yorkais Maman qui vient d’ouvrir dans Griffintown et qui a déjà conquis les Instagrammeurs de chez nous.

Maman est d’abord né à SoHo en 2014 puis a fait des petits : sept autres adresses, dont une à Toronto et depuis le mois d’août 2019 à Montréal, où les fondateurs, le Français Benjamin Sormonte et la Torontoise Elisa Marshall se sont rencontrés.

On y offre cafés, salades gourmandes, sandwichs copieux, tartines fraîches et diverses viennoiseries, dont le fameux biscuit aux brisures de chocolat et noisettes, nommé en 2017 parmi les favoris du temps des fêtes de la célèbre animatrice Oprah Winfrey.

Les options végé sont nombreuses. On craque pour la salade Tawni (farro, patate douce sautée, chou accompagné d’un pistou aux poireaux, graines de citrouille, oignons marinés, oeuf au plat, feta aux herbes - servie avec une sauce piquante maison au cacao), ou encore le sandwich Jessalyn (ciabatta avec halloumi grillés, oignons marinés, tahini d’aubergine, concombre et menthe). Le biscuit S’mores et chocolat blanc semble aussi déjà faire partie des chouchous de l’endroit, si on en croit les réseaux sociaux.

Maman vous accueille du petit-déjeuner, pour le brunch le week-end notamment, jusqu’au 5 à 7, pendant lequel on vous soumettra une courte carte d’alcool composée de vins français, cocktails et bières québécoises, ainsi que de petits plats d’inspiration française et nord-américaine.

  • Lundi au vendredi : 7h à 20h
  • Samedi et dimanche : 8h à 18h

La terrasse d’automne (chauffée) est officiellement ouverte pour les brunchs du 3 octobre au 3 novembre. Il est aussi possible d’y dîner et d’y souper. C’est incontestablement l’une de nos terrasses préférées à Montréal, puisqu’elle offre une vue imprenable du pont Jacques Cartier au Mont-Royal. Carte postale parfaite émaillée de la grande roue encadrée d’arbres rougissant, le fleuve, et les immeubles historiques de la métropole. Une sorte de bulle enchantée en plein coeur du quartier touristique.

Un mimosa est de mise pour savourer pleinement la situation. La carte est courte, mais offre du plus léger au plus consistant: une assiette de fruits frais pour les petits appétits, au pain doré croustillant, avec du bacon Gaspor, du cheddar vieilli, des oignons au sirop d’érable, garnis d’un œuf poché - pour les (très) gros appétits.

Les Bénédictines (revisités) au jambon de la ferme Gaspor, oeufs pochés, champignons cèpes, sauce hollandaise maison, pommes de terre maison - ou la version avec saumon fumé, affichent une sauce hollandaise qui se tient tellement bien qu’elle dessine une bulle dorée sur le dessus de l’oeuf, presque gélatineuse. Étonnant. L’originalité de cette carte, c’est le yogourt de bufflonne à l’érable, noix de Grenoble frites, cerises de terre. Plus typé que le classique yogourt.

Voici une adresse qui se distingue particulièrement par la vue et la qualité du service, très agréable.

  • Samedi et dimanche de 10h30 à 15h

Avec la collaboration d’Elsa Vecchi