NOUVELLES
10/11/2020 13:37 EST | Actualisé 10/11/2020 15:44 EST

Le nouveau billet de 5$ sera à l'effigie de l'une de ces personnalités

Terry Fox, Crowfoot et l'ancien combattant autochtone le plus décoré de l'histoire figurent tous sur la liste.

Le billet de 5 $ canadien fait peau neuve.

Plus tôt cette année, la Banque du Canada a annoncé qu’elle allait revoir la conception de ce billet, sur lequel figure actuellement le septième premier ministre du Canada, Wilfried Laurier.

Le relooking fait suite à une campagne lancée en 2016 visant à repenser le design du billet de 10 $, alors que la militante des droits civiques Viola Desmond a été choisie pour orner les nouveaux billets, qui ont fait leur entrée sur le marché en 2018.

Pour pouvoir apparaître sur le billet, une personne doit répondre à trois critères:

  • Ce sont des Canadiens de naissance ou naturalisés qui ont fait preuve d’un leadership remarquable, mené à bien des réalisations hors du commun ou se sont distingués de manière exceptionnelle, au profit de la population canadienne ou au service du Canada.
  • Ils sont décédés depuis au moins 25 ans (décédés avant le 11 mars 1995 dans ce cas).
  • Ce ne sont pas des personnages fictifs. 
Bank of Canada
Eight great Canadians shortlisted to be on the new $5 bill.

La Banque a accepté les candidatures de Canadiens plus tôt cette année et des centaines de noms ont été proposés. Lundi, la Banque du Canada a publié la liste restreinte de huit personnes qui pourraient être le nouveau visage du billet de 5 $. Voici ce que vous devez savoir à leur sujet.

Terry Fox — 1958–1981

Probablement le personnage le plus connu des Canadiens sur la liste, Terry Fox a couru son Marathon de l’espoir à travers le Canada, il y a 40 ans, pour sensibiliser à la recherche sur le cancer. Il n’a jamais terminé la course puisque le cancer a atteint ses poumons, mais a recueilli près de 25 millions de dollars pour la recherche sur le cancer.

Pitseolak Ashoona — [c. 1904-1908]–1983

Pitseolak Ashoona était une artiste inuite autodidacte dont le travail a été présenté dans des galeries du monde entier. Elle a créé des œuvres autobiographiques illustrant la vie traditionnelle des Inuits.

Robertine Barry («Françoise») — 1863–1910

Aussi connue sous le pseudonyme littéraire «Françoise», Robertine Barry a été la première femme journaliste canadienne-française. Elle a ardemment milité pour le droit de vote des femmes, l’éducation laïque et les victimes de violence domestique.

Binaaswi (Francis Pegahmagabow) — 1888–1952

Binaaswi a été l’ancien combattant autochtone le plus décoré de l’histoire du Canada. Il a combattu pendant la Première Guerre mondiale et à son retour au Canada, il a occupé des postes à la direction de la Première nation Wasauksing en Ontario et s’est engagé dans la défense des droits autochtones.

Won Alexander Cumyow — 1861–1955

Premier Sino-Canadien connu né au Canada, Won Alexander Cumyow a travaillé à Vancouver pour unir les communautés anglophone et chinoise de la ville.

Lotta Hitschmanova — 1909–1990

Travailleuse humanitaire sur le terrain, Lotta Hitschmanova est arrivée au Canada en tant qu’immigrante tchèque dans les années 1940. Elle s’est fait connaître pour ses discours à la télé et ses appels à soutenir des projets de développement humanitaire à travers le monde.

Isapo-muxika (Crowfoot) — c. 1830–1890

Crowfoot était un chef de file de la Confédération des Pieds-Noirs et une figure clé dans les négociations du Traité 7. Il était bien connu pour sa diplomatie et pour son plaidoyer pour la paix entre les communautés autochtones et les colons.

Onondeyoh (Frederick Ogilvie Loft) — 1861–1934

Onondeyoh a fondé la première organisation autochtone pancanadienne en décembre 1918. Il a joué un rôle clé dans l’avancement de la protection et de l’expansion des droits autochtones au Canada.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.