Peut-on nourrir sa peau ? 4 choses à savoir

L'efficacité des crèmes: mythe ou réalité?

Des crèmes hydratantes promettent de « nourrir » votre peau pour éviter qu’elle ne ride et se dessèche. Mythe ou réalité ? Le Détecteur de rumeurs a vérifié.

L’origine de la rumeur

L’idée de départ est simple : il serait nécessaire de nourrir et d’hydrater la peau, de la même façon qu’on le fait pour son corps, en lui fournissant de l’eau, des huiles et des vitamines.

Les médecins du site américain spécialisé en santé Healthline affirment que, pour hydrater sa peau, il faut en fait hydrater son corps. Ils recommandent de boire beaucoup d’eau et de manger des aliments riches en eau comme la pastèque, les fraises et le concombre, pour maintenir une peau lisse et souple, comme dans notre enfance.

Une petite revue de littérature publiée en 2018 pointe dans le même sens. Elle indique que boire davantage d’eau peut augmenter l’hydratation de la couche cornée —la partie de notre peau composée principalement de cellules mortes. Les auteurs soulignent que le mécanisme biologique qui explique cette relation reste mystérieux et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si une hausse de l’apport hydrique diminue les signes de sécheresse cutanée.

Mais pour déterminer si votre peau a effectivement besoin de l’aide d’une crème pour se nourrir et s’hydrater, il faut d’abord comprendre quatre choses sur la façon dont fonctionne la peau.

1- Hydratation naturelle

La peau est formée de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. La couche externe, l’épiderme, sert de barrière contre les agressions extérieures (le soleil, le froid, la poussière, etc.). La couche la plus profonde, l’hypoderme, contient surtout des cellules graisseuses. Au milieu se trouve le derme, qui contient notamment des glandes qui fabriquent la sueur et le sébum, une matière grasse qui remonte à la surface pour être évacuée par des pores. C’est le sébum qui maintient l’hydratation de l’épiderme, en limitant l’évaporation de l’eau.

Pour plusieurs dermatologues et autres experts, le sébum est suffisant pour assurer l’hydratation de la peau. A priori, les crèmes et lotions ne sont donc pas nécessaires, à moins de ressentir des tiraillements dus à la sécheresse. Le Détecteur de rumeurs n’a pas trouvé d’études pour appuyer ou démentir leur propos.

2- Comment réhydrater une peau sèche

Il est certain que de boire plus d’eau permet de contrer la déshydratation du corps et, par le fait même, de la peau. La peau déshydratée se reconnait notamment à la présence d’un pli cutané, c’est-à-dire que la peau met quelques secondes à reprendre sa forme quand on la pince doucement entre le pouce et l’index. Pour que la peau conserve sa souplesse, la couche cornée doit être composée d’au moins 10 % d’eau et, idéalement, de 20 % à 30 %. Il faut ingérer environ 1,5 litre de liquide par jour pour se prémunir de la déshydratation.

L’application de graisses censées « hydrater » la peau serait d’une utilité limitée pour soigner la déshydratation. Elle le serait davantage sur une peau desséchée par le soleil, la poussière, le froid ou par un traitement médical comme la chimiothérapie ou l’hormonothérapie.

Une publication de l’École de médecine de l’Université Harvard précise que tous les hydratants aident la peau sèche en lui fournissant un peu d’eau et une substance grasse qui la retient. Les crèmes ne remplacent toutefois pas l’huile perdue. À preuve, les enfants ont une peau lisse, même s’ils ne produisent pas de sébum. La peau sèche est donc plus un problème de manque d’eau que de manque d’huile, disent les auteurs.

3- Redonner de l’élasticité à la peau

Une revue de onze petites études portant sur 805 patients a montré que la prise de suppléments de collagène oraux augmenterait l’élasticité de la peau, l’hydratation et la densité de collagène dermique. Une autre étude portant sur 50 femmes, dont la moitié ont reçu un traitement et l’autre moitié formaient le groupe contrôle, suggère que la consommation d’un nutraceutique multicomposant (non spécifié) pendant 60 jours améliorerait l’hydratation et l’élasticité de la peau de 15 à 22 %, selon les zones du visage. Il serait donc possible, en théorie, d’ingérer le collagène plutôt que de le chercher dans une crème hydratante.

4- Le rôle des gras et des vitamines

Presque tous les hydratants sur le marché contiennent, en plus de l’eau, une substance grasse, des humectants (glycérine, acide lactique, urée, etc.) qui aspirent l’eau dans la peau à la fois à partir de l’air et des couches profondes de la peau, ainsi que des substances huileuses, aussi appelées hydratants (vaseline, diméthicone, lanoline, lécithine, etc.), qui bloquent l’évaporation de l’eau.

Toutefois, les études bien contrôlées des ingrédients sont rares et souvent menées auprès de petits groupes. Une analyse de la littérature publiée en 2018 a révélé que les formulations à base d’acide hyaluronique présentent une efficacité prometteuse dans l’étanchéité et l’élasticité de la peau, ainsi que le rajeunissement du visage, mais d’autres études devront être menées pour valider ces effets.

Par ailleurs, l’École de médecine de l’Université Harvard souligne que la présence de vitamines est censée nous faire penser que les crèmes hydratantes peuvent nourrir la peau ou l’alimenter en antioxydants. Pourtant, dans la plupart des cas, ces vitamines font probablement peu de différence, soit parce que les quantités utilisées sont trop petites pour avoir un effet, soit parce que les vitamines se dégradent avec l’exposition à la lumière et à l’oxygène.

Verdict

La peau a besoin d’eau et d’une certaine dose de gras pour maintenir son élasticité. Les données probantes sont cependant trop maigres pour déterminer si les crèmes hydratantes sont la solution. Il semble que boire beaucoup d’eau pourrait être suffisant pour vous éviter des applications quotidiennes… et des dépenses importantes.

Faits à retenir:

- En temps normal, la peau s’hydrate très bien toute seule
- En cas de déshydratation de la peau, il faut d’abord et avant tout boire plus d’eau
- Peu de données démontrent l’efficacité des crèmes hydratantes