POLITIQUE
15/05/2019 09:26 EDT | Actualisé 15/05/2019 11:19 EDT

Notre-Dame de Paris: le Canada offre du bois d'oeuvre et de l'acier canadiens

De passage à Paris, Justin Trudeau a fait un détour-surprise pour visiter la célèbre cathédrale.

PARIS — Le Canada mettra à la disposition de la France du bois d’oeuvre et de l’acier canadiens pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, partiellement détruite dans un violent incendie le 15 avril dernier.

Dans une lettre envoyée au président français Emmanuel Macron plus tôt cette semaine, le premier ministre Justin Trudeau exprime sa fierté «d’appuyer concrètement nos amis français en contribuant à la reconstruction de ce monument iconique».

L’Association canadienne des producteurs d’acier et l’Association des produits forestiers du Canada se sont déjà rangées derrière cette initiative du gouvernement canadien.

«La réussite de ces secteurs témoigne du talent et du travail acharné des Canadiens, et nous serons heureux de mettre ces atouts au service de la France», écrit M. Trudeau.

Aussitôt arrivé à Paris, le premier ministre Trudeau a fait un détour-surprise pour visiter la célèbre cathédrale en compagnie du recteur-archiprêtre de Notre-Dame de Paris, Patrick Chauvet, et du ministre français de la Culture, Franck Riester.

Le monde entier avait constaté avec horreur le ravage de cette cathédrale iconique construite au 12e siècle, en direct, sur les réseaux de télévision.

À ce moment-là, le premier ministre canadien disait avoir le coeur brisé «de voir la cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes» et avait transmis ses pensées à ses «amis français qui combattent cet incendie dévastateur».

Les pompiers français ont finalement réussi à maîtriser le brasier après plusieurs heures. La structure principale et des reliques avaient finalement été conservées, mais la toiture et la tour principale ont été détruites.

M. Trudeau est de passage dans la Ville Lumière mercredi et jeudi pour une série de rencontres liées à la lutte contre l’extrémisme et la violence en ligne, deux mois après l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui a fait 51 morts.

Il est prévu qu’il adhère à l’«Appel de Christchurch» lors d’un sommet coorganisé par le président français Emmanuel Macron et la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Il prendra également la parole lors du sommet «VivaTech», qui réunit chaque année des entreprises technologiques en démarrage à Paris.

Finalement, M. Trudeau tiendra plusieurs rencontres bilatérales. Il rencontrera le roi Abdallah II de Jordanie et la première ministre norvégienne Erna Solberg en fin de journée mercredi. Jeudi, il aura des entretiens privés avec le président Macron et la première ministre Ardern.

À voir également: