Vivre

En pleurs, la youtubeuse beauté NikkieTutorials se révèle transgenre

Dès 6 ans, elle s'identifiait comme une femme.

L’une des personnes les plus influentes du monde de la beauté, la youtubeuse néerlandaise Nikkie de Jager, mieux connue pour sa chaîne NikkieTutorials, a annoncé lundi dans une touchante vidéo être transgenre.

Pour la première fois, la populaire blonde, qui a déjà collaboré avec des célébrités comme Lady Gaga ou des marques comme Too Faced ou Fenty Beauty, a admis à ses 12 millions d’abonnés sur YouTube «être née dans le mauvais corps». «On n’a pas besoin d’étiquette, mais si on doit en mettre une, oui, je suis transgenre. Mais à la fin de la journée, je suis moi, Nikkie», dit-elle d’emblée dans la vidéo de 17 minutes.

Nikkie dit s’être toujours sentie comme une fille, dès la naissance. Elle voulait porter des robes, jouait avec des poupées. «Tout de moi était féminin. Ma mère a toujours pensé que je serais gai ou que je finirais autrement. Et j’ai fini autrement.» À six ans, elle a donc commencé à s’identifier officiellement comme une femme, et commencé à laisser allonger ses cheveux.

Ses professeurs l’ont appuyée, pas tous ses camarades de classe toutefois, mais surtout sa mère, qu’elle remercie en larmes dans sa plus récente capsule. «Et c’est tout ce dont tu as besoin quand tu es un enfant: un parent qui comprend, qui écoute et respecte.»

Elle raconte avoir commencé à prendre des hormones féminines dès 14 ans et avoir reçu des traitements pour arrêter sa croissance, comme elle mesurait déjà près de 6 pieds à cet âge. Sa transition a été complétée dès 19 ans.

La youtubeuse de 25 ans confie faire cette révélation aujourd’hui, 11 ans après la création de NikkieTutorials, puisqu’elle «se sent libre», mais aussi puisque certains l’auraient menacée de sortir la nouvelle. Elle préférait en faire l’annonce dans ses propres mots.

«Je veux inspirer des petites Nikkies qui se sentent inquiètes, qui ne se sentent pas à leur place, qui se sentent incomprises, dit-elle. Je veux inspirer les autres à vivre leur vie comme ils veulent et de la façon dont ils le méritent.»