Vivre

Comment laver un poireau correctement?

Pas de sable dans notre potage!

L’automne, les poireaux sortent du jardin… et traînent forcément avec eux un lot de terre qui se loge entre chaque tige. Comment se faire un potage sans que ça craque sous la dent? Voici les méthodes les plus efficaces pour le nettoyer.

Un légume de choix

Issu de la même famille que les oignons et l’ail, le poireau relève les plats avec sa saveur délicate. On le retrouve notamment dans le populaire et réconfortant potage parmentier, les pot-au-feu, les boulettes, en accompagnement, en salade (poireaux vinaigrette) ou en trempette. Autant la partie blanche (tendre) que verte (plus filandreuse) sont comestibles.

Il est riche en antioxydants et s’avère une bonne source de provitamines A, vitamines C et E, de fibres et potassium. Il ne contient, de plus, que 60 calories par 100g, soit l’équivalent d’une tasse une fois émincé.

Nettoyage facile 3 façons

1.

  • Couper le poireau en deux (au complet) dans le sens de la longueur
  • Passer le coeur sous l’eau du robinet, puis rincer chaque feuille
  • Couper les extrémités

(La plus rapide)

2.

  • Couper les extrémités flétries
  • Trancher le poireau en rondelles sur tout son long
  • Plonger les morceaux dans un chaudron rempli d’eau
  • Laisser tremper un peu et brasser avec les mains pour retirer sable et terre

(La plus facile - sans effort)

3.

  • Trancher le poireau en rondelles
  • Défaire les anneaux avec les doigts
  • Rincer les anneaux dans une passoire

(La plus efficace, mais aussi la plus longue)

Bien nettoyer son poireau permet de moins en gaspiller et, surtout, de ne pas croquer dans un grain de sable.

Conservation

Les poireaux frais entiers se conservent environ une semaine au réfrigérateur et jusqu’à un an au congélateur, qu’ils soient crus ou blanchis, coupés ou entiers.

Pour une conservation prolongée, ne coupez pas la racine et lavez-le à la dernière minute.

9 aliments que vous ne devriez jamais congeler