LES BLOGUES
07/05/2019 13:03 EDT | Actualisé 07/05/2019 13:03 EDT

Comment négocier des avantages dans une offre d’emploi (autres que le salaire)?

Dans l’évaluation d’une offre d’emploi, il est essentiel de prendre en considération le salaire, mais également d’autres avantages financiers et sociaux.

10'000 Hours via Getty Images
Il est important d'avoir des attentes réalistes en ce qui concerne les avantages qu'une entreprise peut offrir.

Dans un marché qui est favorable aux chercheurs d’emploi, les travailleurs sont dans une meilleure position pour essayer d’obtenir plus d’avantages. Avoir un salaire concurrentiel est bien évidemment un facteur motivationnel principal, tant pour la rétention que pour la qualité des candidatures.

Unerécente enquête d’Indeed a révélé que 60% des Québécois changeraient d’emploi pour une hausse salariale. Bien évidemment, la rémunération salariale arrive en tête de liste lors des négociations, mais qu’en est-il des autres avantages?

Quelques pistes de réflexion

L’enquête a révélé que près de la moitié des Québécois renonceraient à une augmentation salariale pour plus de congés et quun peu plus du quart des Québécois se disent intéressés à des avantages sociaux liés aux soins de santé. Quelle importance doit-on leur accorder et comment les évalue-t-on?

Ainsi, dans l’évaluation d’une offre d’emploi, il est essentiel de prendre en considération le salaire, mais également d’autres avantages financiers et sociaux.

Voici une liste de questions qui peuvent être posées lors d’une rencontre. Ces formes de rémunérations feront une grande différence dans votre portefeuille à la fin de l’année et auront un impact sur votre satisfaction au travail:

  • Y a-t-il un régime de retraite, quelle est la participation de l’employeur et quel est le type de régime (cotisation déterminée ou prestation déterminée)?

  • Quel est le nombre de congés/vacances payés?

  • Quel est le régime d’assurance et quelle est la participation de l’employeur?

  • Est-ce que le téléphone cellulaire est fourni?

  • Est-ce que le stationnement est fourni, ou un laissez-passer pour le transport en commun?

  • Est-ce que certains repas sont fournis (petit-déjeuner, lunch)?

  • Est-ce que des services de garde pour enfant sont offerts?

  • A-t-on accès à une salle d’exercice ou à des cours d’activité physique sur place gratuitement?

Si plusieurs de ces questions obtiennent des réponses positives, il faut calculer leur valeur ajoutée à la rémunération de base, ainsi que leur apport sur votre bien-être au travail.

Vous pouvez par exemple additionner ce que vous coûterait annuellement un téléphone cellulaire ou encore un abonnement à un centre d’entraînement pour l’ajouter à la valeur de votre salaire, s’il s’agit d’une dépense préalablement planifiée. Il en va de même avec le stationnement ou le laissez-passer de transport en commun.

L’évaluation du régime de retraite et du régime d’assurance est un peu plus complexe afin de bien calculer leur réelle valeur. C’est surtout la participation de l’employeur qui doit être considéré à court et à long terme. Enfin, en ce qui concerne le nombre de congés/vacances payés, gardez toujours en tête que, pour deux emplois offrant le même salaire, celle qui vous donnera le plus grand nombre de journées payées est le plus avantageux.

Cela dit, il est également important d’avoir des attentes réalistes en ce qui concerne les avantages qu’une entreprise peut offrir. En effet, ils peuvent dépendre, par exemple, de la nature du poste offert, du contexte économique ou même du quartier où se situe l’entreprise.

Conséquemment, le salaire arrive en première position dans l’esprit des employés, des employeurs et des chercheurs d’emploi. Mais miser sur d’autres formes de rémunération peut s’avérer déterminant pour une entreprise.

Ces avantages peuvent compenser une offre de salaire moins concurrentielle et même devenir plus avantageux pour un chercheur d’emploi qui sait bien calculer leur impact.

Pour les entreprises, il est également profitable de connaître son marché pour offrir des avantages financiers et sociaux qui seront pertinents et attirants pour les demandeurs d’emploi ciblés.

À LIRE AUSSI:

» Si tu penses comme moi, dis-le; sinon, tais-toi!
» Hydrocarbures québécois: quels scénarios possibles?
» Être autiste et l’art de se trouver un emploi

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l’opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.