POLITIQUE
14/06/2019 09:09 EDT

La folie des Raptors et du basketball gagne François Legault

#OuiLeNord!

Ryan Remiorz/La Presse canadienne
Des milliers de personnes étaient dans la rue à Montréal pour regarder le match des Raptors.

Si vous n’êtes pas encore au courant, le Canada est maintenant la meilleure nation au basketball.

Bon, on exagère à peine, mais les Raptors de Toronto sont tout de même devenus les champions de la NBA, une première pour la franchise en 24 ans d’existence.

C’était la folie pendant le sixième match de la finale, et ce, partout au pays, jeudi soir. Le Québec a aussi participé à la fête avec des «Jurassic Park» à Montréal et à Québec où des milliers de personnes se sont rassemblées pour regarder la rencontre en plein air.

Le premier ministre du Québec, François Legault, n’était pas dans la rue, mais il était rivé à son téléviseur pour suivre les nombreux rebondissements de cette sixième partie chaudement disputée entre les Raptors et les Warriors de Golden State.

Et comparativement à la dernière soirée électorale, le suspense a été beaucoup plus long pour M. Legault.

Pour la première fois de l’histoire de la NBA, le trophée Larry O’Brien appartient à une équipe qui n’évolue pas aux États-Unis. Outre les Raptors, il y a déjà eu une équipe à Vancouver de 1995 à 2001 avant que l’équipe ne déménage à Memphis. 

Le projet d’amener une formation de la NBA à Montréal a déjà été évoqué. L’ancien ministre conservateur Michael Fortier et d’autres investisseurs veulent d’ailleurs démontrer le sérieux de la démarche en amassant deux milliards $.

Le journaliste de Radio-Canada Romain Schué a annoncé sur Twitter peu avant minuit qu’il allait poser une question à M. Legault à savoir s’il appuierait la venue d’une équipe de la NBA à Montréal et s’il le souhaite. La réponse du premier ministre ne s’est pas fait attendre.

«Oui!» a répondu le chef de la Coalition avenir Québec au tweet de Romain Schué.

Malheureusement pour les fervents de basketball au Québec, la NBA ne semble pas sur le point d’ajouter ou de déménager une équipe.

Au début du mois de juin, le commissaire de la ligue, Adam Silver, a déclaré que la NBA ne planifiait pas lancer un processus d’expansion. Par contre, il a déjà mentionné par le passé qu’une expansion serait inévitable dans le futur.

Néanmoins, il semble que la ville de Seattle - pas encore elle - ait une (très grosse) longueur d’avance si jamais un processus d’expansion est enclenché.

À voir: les fans des Raptors célèbrent la victoire