DIVERTISSEMENT
30/07/2020 09:33 EDT

Agressions sexuelles: «il est temps que la honte change de camp», dit Nathalie Simard

Elle-même survivante d'agression sexuelle, Nathalie Simard a commenté la vague de dénonciations qui continue de déferler sur le Québec.

Karine Dufour via Radio-Canada

Nathalie Simard figurait parmi les invités de Bonsoir bonsoir!, ce mercredi 29 juillet, et Jean-Philippe Wauthier a évidemment voulu parler de la vague de dénonciations d’agressions et d’inconduites sexuelles qui déferle actuellement sur le Québec.

La principale intéressée considère que les choses ont beaucoup changé depuis qu’elle dénoncé il y a 16 ans son agresseur, l’ex-impressario Guy Cloutier.

Si elle a pu passer par le système judiciaire pour se faire entendre, Nathalie Simard dit comprendre que les dénonciations se fassent actuellement à l’extérieur de celui-ci, espérant que cette façon de procéder aura des effets positifs à long terme.

«Je réalise, après tout ce que j’ai vécu, tout ce que j’ai vu, comment j’ai été chanceuse. J’ai pu piéger Guy Cloutier chez moi, mais ce n’est pas donné à tout le monde, ça ne se passe pas toujours comme ça. Il n’a pas eu le choix de passer aux aveux et de plaider coupable», a-t-elle expliqué.

«On comprend, avec tout ce qui se passe, que notre système de justice est malade. J’espère que notre gouvernement et notre système de justice vont comprendre le message. Toutes les façons de parler sont bonnes. Mais c’est sûr qu’actuellement, il y en a certains qui ne doivent pas bien dormir.»


Nathalie Simard poursuit en réaffirmant l’importance d’offrir des cours d’éducation sexuelle dignes de ce nom dès le jeune âge, afin que des notions comme le consentement et l’objectification soient rapidement assimilées.

 «Il faut rester fort dans tout ça. C’est difficile, tous les jugements, tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux. C’est ingrat. Tenons-nous ensemble et faisons de cette vague une chaîne de solidarité pour faire en sorte que ça arrête. En ce moment, c’est le milieu artistique qui est éclaboussé, mais ça se passe dans tous les milieux de notre société», a-t-elle déclaré.

«C’est important de se respecter. On a des enfants qui nous suivent, c’est important de donner l’exemple. Il est temps que la honte change de camp», a-t-elle conclu, espérant que les victimes n’aient plus à se buter, en plus de tout le reste, aux commentaires hostiles sur les réseaux sociaux.

Bonsoir bonsoir! est diffusée du lundi au jeudi à 21h, sur les ondes d’ICI Télé.