NOUVELLES
04/03/2020 09:37 EST

La Terre est-elle ronde? L'élue de Gatineau Nathalie Lemieux continue d'esquiver la question

La controversée conseillère municipale songe néanmoins à la mairie de Gatineau.

Facebook/Nathalie Lemieux
La conseillère municipale du district de Touraine, à Gatineau, Nathalie Lemieux.

La conseillère municipale de Gatineau Nathalie Lemieux refuse toujours d’admettre que la Terre est ronde, plus d’un an après qu’une publication Facebook sur la question l’a mise dans l’embarras.

Mme Lemieux, qui s’est fait très discrète depuis, a accordé mardi soir une première entrevue télévisée en 14 mois sur les ondes de TVA Gatineau-Ottawa où elle continue de défendre son intervention de février 2019.

«Qui a décidé que la Terre était ronde et pourquoi le croire lui?» avait-elle notamment écrit, en réponse à un article du Journal de Montréal qui portait sur la volonté de YouTube de donner moins d’importance aux vidéos affirmant que la Terre est plate.

Un commentaire publié par la conseillère municipale de Gatineau, Nathalie Lemieux, en février 2019.

«Est-ce que la Terre est ronde ou elle est plate?» lui a demandé l’animateur Pierre Donais mardi soir.

«Moi je pense que ce qu’il était important de comprendre de cette intervention-là, c’est que les gens doivent commencer à se poser des vraies questions et à penser par eux-mêmes», a-t-elle répondu, esquivant la question.

À plusieurs reprises au cours de l’entrevue, elle a assimilé le fait scientifiquement prouvé que la Terre est ronde à une simple «croyance».

«Vous savez, Pierre, dans la vie tout est une question de croyances. On croit certaines choses parce qu’un jour on l’a entendu ou on l’a vu», a-t-elle affirmé en début d’entrevue. «Vos croyances sont différentes des miennes. Pourquoi? Parce que ça fait partie de qui on est.»

«Ce que je crois, ça m’appartient à moi. Mais je voulais vraiment commencer un débat sur l’importance de poser des vraies questions», a-t-elle ajouté.

La mairesse Lemieux?

Questionnée sur son avenir politique, Mme Lemieux a affirmé qu’on lui demandait «assez régulièrement» si elle comptait briguer la mairie de Gatineau en 2021. «Ça pourrait être intéressant de penser que je pourrais devenir mairesse», a-t-elle poursuivi, sans ouvrir son jeu davantage.

Elle estime que le fait qu’elle soit une femme pourrait être un avantage pour les Gatinois. «Peut-être que le fait de materner un peu, d’essayer d’unir et de vraiment changer les choses... je pense que ça pourrait faire du bien à Gatineau.»

La conseillère Nathalie Lemieux n’en est pas à sa première controverse. Quelques jours avant sa publication sur la forme de la Terre, elle s’était vu retirer son titre de mairesse suppléante par le maire, Maxime Pedneaud-Jobin pour des propos sur les musulmans.

Mme Lemieux avait soutenu que le mot «islamophobie» n’existait pas et qu’il était «normal» d’avoir peur de «ces gens-là» puisqu’ils «font beaucoup de choses mal, avec leurs camions et toutes ces choses-là». «Quand un peuple veut s’intégrer, il s’intègre et ce peuple ne s’intègre pas», avait-elle renchéri, selon Le Droit.

À VOIR: Pour des millions de Brésiliens, la Terre est plate