POLITIQUE
19/03/2020 11:31 EDT

COVID-19: Québec demande aux municipalités de freiner la présence de citoyens

La demande du gouvernement vise à annuler ou à reporter toutes les formes de consultations qui nécessitent la présence de citoyens.

Jacques Boissinot/La Presse canadienne
La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. (photo d'archives)

QUÉBEC — Le gouvernement du Québec demande à l’ensemble des municipalités d’annuler ou de reporter toutes les formes de consultations qui nécessitent la présence de citoyens, comme les assemblées publiques de consultation, les référendums ou les tenues de registre.

Dans une requête transmise jeudi, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, écrit que sa demande vise à minimiser les risques de propagation de la COVID-19 pouvant découler de la tenue d’une séance publique à laquelle assisterait un nombre important de personnes.

L’absence de distanciation entre les gens est perçue comme étant un important facteur de risque de transmission du nouveau coronavirus.

La ministre Laforest ajoute que la collaboration de toutes les municipalités est requise plus que jamais afin qu’en tant que collectivité, le Québec puisse protéger ses citoyens.

La ministre ajoute qu’elle travaille actuellement au développement de solutions qui permettront de poursuivre les projets municipaux en cours, tout en respectant les indications de la Santé publique.

Mercredi, des infectiologues ont exhorté les Canadiens à ne pas se décourager si le nombre de cas de la COVID-19 continue d’augmenter rapidement au cours des prochains jours, malgré les mesures draconiennes prises par les autorités et les citoyens pour ralentir la propagation de la pandémie.

Un spécialiste des maladies infectieuses de l’Hôpital général juif de Montréal, le docteur Matthew Oughton, a expliqué qu’il faut de cinq à sept jours pour que les malades présentent des symptômes et quelques jours encore pour obtenir les résultats du test. Il faudra donc environ deux semaines avant que les efforts de distanciation sociale montrent leur impact véritable.

Le docteur Isaac Bogoch, de l’Université de Toronto, affirme que des mesures telles que la distanciation sociale finiront par réussir à freiner le taux d’infection.

À VOIR: le Dr Horacio Arruda demande aux Québécois de ne pas utiliser de masques